Saab cabriolet - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Saab cabriolet

Le Saab cabriolet : l'exception suédoise ?

Les plus belles idées naissent parfois de contrastes et de contradictions, et c'est certainement le cas pour l'histoire du Saab cabriolet. C'est en 1982 que le directeur des ventes de Saab USA pilote la conception de la nouvelle génération de voitures de la marque suédoise. Des modèles 4 places, avec intérieur cuir, moteur turbo, boîte 5 rapports, climatisation et... toit ouvrant. Si Saab n'a pas inventé la décapotable, son slogan « Nous n'avons pas inventé la décapotable, mais nous avons fait une Saab pour ça » laisse plutôt à penser à une simple adaptation à la demande du marché. Car ce n'est ni sur le sol américain, peu friand des décapotables, et encore moins dans le froid nordique de la Scandinavie que le concept est censé trouver son terrain de prédilection. Outre le caractère ostentatoire de la décapotable, ce sont des critères plus subtils qui semblent expliquer le succès du Saab cabriolet, qui allie à son unique capote en toile des sièges chauffants et un dispositif de climatisation parfaitement complémentaires. Le concept de la voiture « 4 saisons » est né, et il inspirera tous les acteurs de l'industrie automobile mondiale, quand il démontre que chacun peut élargir ses horizons, en dépit de ses origines, ou même de son modèle économique. Car le premier cabriolet Saab de 1983 ne correspondait pas au standard de production de la marque, et l'industrialisation tardera à démarrer. Victime de son succès, le Saab cabriolet fut constamment dépassé par son carnet de commandes. En véhicule d'occasion, l'offre de Saab cabriolets prendra ainsi toujours plus de dimension.

Le design ou l'élément différenciateur du Saab cabriolet

Fonctionnel avant tout, le Saab Cabriolet a su se différencier sur le marché de niche des décapotables. Une innovation dans l'innovation. La capote en toile est préférée aux toits ouvrant rigides (apanage des autres constructeurs), avec la fermeture automatique la plus rapide du segment pour la deuxième génération de Saab Cabriolet 9-3. Un dispositif de dégivrage arrière, un spoiler, des sièges chauffants, un mécanisme décapotable hydraulique... voilà ce qui distingue le cabriolet Saab de ses concurrents. La marque s'est concentrée sur l'aspect fonctionnel, sans compromis de style. La considération esthétique étant l'affaire de la carrosserie, quand le nez « flat » disparaît au profit d'une proue plus arrondie. L'aérodynamisme et la mécanique n'ont plus de secret pour un géant européen qui tire parfaitement parti de son héritage aéronautique et militaire par transferts de technologie.

Une motorisation écologique

Alors que les premiers cabriolets Saab 900 impressionnaient déjà par leur moteur 2.0 turbo de 175 ch, les modèles 9-3 et 9-3 II se déclinent en trois types de motorisations : essence, diesel et bioéthanol. En bioéthanol, le 9-3 développe 200 chevaux, soit un rendement 10% supérieur à celui d'un moteur essence, toute chose égale par ailleurs. La petite touche nordique et écologique semble ainsi être réservéeà lamotorisation, qui se révèle par ailleurs extrêmement homogène parmi les différents modèles (se cantonnant à un 2.0 turbo de 200 ch, pour un potentiel de 2.3 et 230 ch). En véhicule d'occasion, le Saab Cabriolet pourrait bien être une affaire en or, quand certains experts parlent déjà du modèle 900 comme d'une voiture de collection.