Rapport: Opel Zafira Facelift – Toujours plus de technologie

Opel vient de renouveler son monospace compact Zafira Tourer, qui perd au passage cette appellation Tourer. Au menu: adaptation esthétique et revalorisation technologique.

Quand il a été lancé, ce véhicule a cohabité avec le Zafira d'ancienne génération, c'est pourquoi le nouveau venu s'appelait Zafira Tourer. L'ancien modèle ayant désormais pris sa retraite, plus de confusion possible. Le mot "Tourer" passe à la trappe, puisqu'il n'y a plus qu'un Zafira dans la gamme.

OnStar

Première modification évidente, la face avant du Zafira a été complètement transformée. D'un look inspiré de l'hybride Ampera, il passe à un look qui le rapproche de la gamme actuelle, nouvelle Astra en tête. A bord, le Zafira suit la même cure anti-boutons que toutes les récentes Opel. La console est en effet considérablement nettoyée, grâce à l'adoption d'un nouveau système multimédia à écran tactile. Avec ce système, le Zafira peut à son tour recevoir les services connectés OnStar, et la voiture dispose de son propre HotSpot Wifi.

Phares intelligent

Le nouveau Zafira sera aussi équipé de la dernière génération du système Opel Eye, ce qui lui permettra de gérer plus d'aides à la conduite encore. On pense notamment aux nouveaux phares LED intelligents découverts sur l'Astra, qui peuvent par exemple moduler leur faisceau lumineux pour rester en feux de route sans éblouir les autres usagers, ou adopter des protocoles d'éclairages différents selon que l'on roule en ville ou sur autoroute.

Aucun changement côté mécanique, la gamme moteur va toujours du 1.4 Turbo 120 ch au 1.6 Turbo 200 ch en essence, et du 1.6 CDTi 120 ch au 2.0 CDTi 170 ch en diesel. Et n'oublions pas qu'Opel propose une version CNG (gaz naturel) 1.4 Turbo 150 ch. Les nouveaux tarifs ne sont pas encore connus.

Prêt à affronter le nouveau Renault Scénic?

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus