BMW Série 3 Touring : Capitaliste

Pas question pour BMW de changer d’un iota la recette de son break Série 3. La nouvelle mouture capitalise donc sur les atouts de sa devancière tout en apportant quelques innovations bien senties.

Evidemment, personne ne s’étonnera du look de ce nouveau break, parfaitement conforme à la berline et en filiation directe avec son devancier. On notera simplement quelques détails qui renforcent joliment l’aspect dynamique de la partie arrière. Le hayon conserve bien sûr son originale lunette à ouverture indépendante, bien utile pour accéder aux bagages dans les espaces exigus, et toujours unique sur le segment premium.

AS24 - BMW 3 TOuring (5)

Un bon coffre !

Le coffre en lui-même ne progresse que légèrement, de 5 litres, pour porter sa contenance à 500 litres tout ronds. Mais surtout, il se révèle très pratique par son système antidérapant qui assure un arrimage simple et efficace du chargement. Les rails en aluminium sont dotés d’une bande centrale en caoutchouc, qui se rétracte automatiquement à l’ouverture du hayon pour faciliter le chargement, puis ressort légèrement pour empêcher les objets qui y sont déposés de glisser dans les virages. Bien vu !

AS24 - BMW 3 TOuring (8)

Assistants à gogo

Le reste de l’habitacle est calqué sur celui de la berline. Les 76 millimètres supplémentaires en longueur profitent surtout aux passagers arrière, qui voyagent désormais avec bien plus d’aisance. Ils profitent bien évidemment (en option) d’un dispositif multimédia connecté avec interface Apple CarPlay et Android Auto. Le conducteur peut quant à lui s’en remettre à une panoplie complète de dispositifs électroniques pour l’assister dans sa conduite : régulateur intelligent avec fonction stop, maintien de voie actif, freinage d’urgence, etc. Autant de systèmes qu’il est heureusement possible de désactiver pour profiter vraiment de la voiture ! Comme la berline, la Série 3 Touring a la capacité de sortir seule des emplacements de parking, grâce à la mémorisation des mouvements des quinze dernières secondes avant l’arrêt du véhicule.

AS24 - BMW 3 TOuring (6)

Vraie Béhème

Seule la motorisation 330d était disponible lors de notre essai. Un moteur qui ne courra pas les rues chez nous, les entreprises risquant de mal accepter les 265 chevaux de son 6 cylindres de 3 litres. C’est dommage, car ce moteur est un pur régal, dont le couple de 580 Nm pousse sans faiblir dès 1.750 tr/min. On dispose donc d’une pêche plus que suffisante en toutes circonstances, d’autant que la boîte automatique à huit rapports fait preuve d’une réactivité irréprochable. Sa conduite ravira les admirateurs de la marque par sa direction directe et assez communicative, et son train avant toujours incisif. Et l’efficacité n’est évidemment jamais prise en défaut grâce à la transmission intégrale xDrive de notre voiture d’essai.

AS24 - BMW 3 TOuring (2)

Bref, avec ce gros moteur, le Série 3 Touring se montre pratiquement exempte de reproches, ce qui justifiera peut-être un tarif toujours plus élevé : 55.050€. On attend maintenant d’essayer la version 320d, appelée à être nettement plus populaire dans nos contrées.

AS24 - BMW 3 TOuring (3)

BMW 330d Touring
Moteur 6-cyl. Turbo diesel, 2.993cc
Puissance 265 ch à 4.000 t/min
Couple 580 Nm de 1.750 à 2.750 t/min
0 à 100 km/h 5,4 s
Pointe 250 km/h
Conso 5,4 l/100km
Moyenne de l’essai 7,1 l/100 km
CO2 140 g/km
Prix 55.050€

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

BMW Série 1 : Une compacte comme les autres.

Essais · Comparer les essais

Test comparatif: BMW 118d Urban vs 118i Sport – L'habit ne fait pas le moine…

Essais · Comparer les essais

Test comparatif: BMW 123d Coupé vs. Volvo C30 D5 – Belles et rebelles

Essais · Comparer les essais
Afficher plus