Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

BMW iX M60 : ménage à trois

BMW groupe ses trois branches populaires i, X et M en un seul et même véhicule. Voilà qu’est né le BMW iX M60, un gros SUV électrique de plus de 600 ch avec une autonomie de plus de 500 km et une facture finale…assez salée !

Pro

Points forts

  • Motorisation efficace
  • Confort global
  • Finition
Contra

Points faibles

  • Sportivité ?
  • Prix
  • Pas de coffre à l’avant

« Le meilleur des trois mondes ». Voilà comment BMW présente le nouveau porte-drapeau de sa gamme de SUV électriques. Baptisé iX M60, il applique la même logique que les autres modèles « Performance » de la branche sportive de Munich, à savoir un look sportif et un gros moteur. Enfin, dans ce cas-ci, il y en a deux…

BMW iX M60 (2022) statisch, vooraanzicht

Assez pour bouger une montagne

Comme on vient de le dire, le nouvel iX M60 n’est pas un tout nouveau modèle à part entière. Eh non, il s’agit d’une nouvelle version du gros SUV électrique que BMW nous a présenté l’année dernière. Histoire de se différencier du iX normal, il s’offre un surplus de puissance. Alors que le iX xDrive50 dispose déjà de 523 ch, le M60 tourne la manivelle un peu plus loin pour sortir un total de 619 ch. Une belle puissance qui pâlit cependant en comparaison au couple maximal qui culmine désormais à 1 050 Nm. Juste assez pour déplacer une petite montagne…

Les performances font également un bond en avant, avec la barre des 100 km/h qui est désormais passée en seulement 3,8 secondes. Qui dit plus de puissance, dit aussi une soif accrue. Ainsi, alors qu’il embarque la même batterie de 105,2 kWh (net) que la version qu’il devance, le iX M60 voit son autonomie maximale réduite à 561 km. Près de 40 km perdu en faveur de la sportivité, mais l’autonomie générale reste bonne. Merci la grosse batterie.
BMW iX M60 (2022) statisch, achteraanzicht

Caractère sportif

Dans la tradition des modèles M Performance, le iX M60…ne diffère que peu des autres iX ! C’est simple, vu de l’extérieur, il ressemble à n’importe quelle autre version du gros SUV électrique de BMW équipée du pack sport. Cela étant, quand on y regarde de plus près, on note que les étriers de frein se teintent de bleu, que les bas de caisse ainsi que les boucliers avant et arrière s’habillent d’éléments en noir brillant et que le bronze règne en maître. On retrouve la couleur pas du tout discrète autour des badges M, sur la calandre et sur les contours de vitre.

Dans l’habitacle, c’est plus ou moins la même mélodie. Les accents en bronze dominent toujours tandis que la Signature Edition et son beau cuir tanné de façon naturelle font partie de la dotation de base. D’ailleurs, qu’est-ce qui n’en fait pas partie ? C’est simple, la version M60 du iX semble embarquer tous les équipements ! Voilà pourtant la seule manière de distinguer cette version sportive dans l’habitacle. Pas de carbone, pas de volant sport et pas même de sièges sport au meilleur maintien.

BMW iX M60 (2022) interieur

Cherchez la différence

Alors que les styles intérieurs et extérieurs nous font jouer au jeu des sept différences, l’expérience de conduite nous fait carrément tourner la tête. D’une part car on peine à trouver le but de cette version « sportive » et d’autre part car ses accélérations sont agressives. Pourtant, cet iX sportif, comme beaucoup de voitures électriques sportives, reste fondamentalement unidimensionnel. Rapide, mais c’est tout.

Rien de mal là-dedans, certes. Mais on cherche encore le petit grain spécial qui permet à cette version aux prétentions sportives de se différencier du iX conventionnel. La suspension pneumatique est toujours aussi confortable, le train arrière directionnel toujours aussi efficace et la motorisation toujours aussi infatigable. Il reste un SUV confortable et non une voiture sportive. Si on plonge dans la fiche technique, on remarque même que le M60 ne produira ses 619 ch que pendant 10 secondes. Le reste du temps, il offre 530 ch…comme le xDrive50.

BMW iX M60 (2022) rijdend, vooraanzicht

L’avantage, c’est que la consommation reste contenue. Bien que BMW annonce une moyenne minimale de 21,9 kWh/100 km, notre essai dans la région de Berlin – y compris des pointes à 200 km/h sur l’Autobahn - se termine avec 19,8 kWh/100 km affiché au tableau de bord. Ça mérite une gommette verte.

BMW iX M60 (2022) rijdend, frontaal

Coup dur

Si l’on peine à différencier le iX M60 des autres versions de par son look, son habitacle ou même l’expérience de conduite qu’il fournit, il existe cependant un très bon moyen : la liste de prix. Eh oui, le iX M60 s’affiche à 139 950 € (France : 141 800 €), soit plus de 20 000 € (France : 16 000 €) en supplément par rapport à la version xDrive50 équipée du pack Sport. Outre l’équipement ultra-complet, on galère à trouver la justification…

BMW iX M60 (2022) rijdend, achteraanzicht

Conclusion

Le nouveau BMW iX M60 culmine la gamme des SUV électriques de Munich avec une puissance et un couple impressionnants, lui offrant des performances tout aussi ahurissantes. Cela étant, il ne semble avoir qu’un seul tour dans son sac, car la seule autre manière de le différencier des versions « conventionnelles », c’est…la facture finale !

BMW iX M60 (2022)

  • Moteur : 2 moteurs électriques
  • Puissance : 619 ch
  • Couple : 1 015 Nm
  • Transmission : rapport fixe
  • 0-100 km/h : 3,8 s
  • Vitesse maximale : 250 km/h
  • Coffre : 500 – 1 750 l
  • Batterie : 105,2 kWh (net)
  • Autonomie : 561 km (WLTP)
  • Consommation : 19,8 kWh/100 km (mesurée)
  • CO2 : 0 g/km (WLTP)
  • Prix : 139 950 € (France : 141 800 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Essai Charging Station : BMW i4 M50

Essais · BMW

BMW i4 eDrive40 : l’Europe en ligne de mire

Essais · BMW

BMW M240i xDrive : la recette classique est-elle la meilleure ?

Essais · BMW
Afficher plus