Passer au contenu principal

BMW X5 M Competition : casse-code

En plaçant son plus puissant V8 sous le capot de son X5 M Competition, BMW veut le transformer en machine super-sportive capable de faire rougir plus d'une supercar. Une réussite ?

Tout comme son frère quasi-jumeau X6 que l'on a déjà essayé il y a peu, le grand SUV X5 de BMW reçoit le traitement spécifique M. Bien plus qu'une simple mise à jour du logiciel moteur boostant la puissance, cette version sportive veut faire les choses sérieusement. On vous explique.

AS24 BMW rijdend

Différentiation nécessaire

Avant de vous détailler les technologies de pointe tout en essayant de vous garder éveillé, faisons un tour sur le design. Après tout, il faut bien que cette version se démarque des autres. Un fait qu'elle réussit via un ensemble de nouveaux pare-chocs avant et arrière faits de grandes entrées d'air pour l'un et d'un diffuseur pour l'autre. Même la fameuse calandre "Kidney Grill" est spécifique au modèle M de par ses doubles barres verticales. D'ailleurs les rétroviseurs sont aussi à double branches, comme à l'accoutumée chez BMW M. Intéressant, non ? Non ?

Bref. Passons dans le vif du sujet! Sous la peau spécifique de cet X5 M, on trouve une version M de la transmission intégrale xDrive couplée à un différentiel actif sur le pont arrière. Évidement, le système d'échappement à quatre sorties est également présent. Enfin, de grands freins en composite sont montés aux quatre coins, histoire de pouvoir ralentir la bête.

AS24 BMW achter

Monstre dormant

La bête, d'ailleurs, sommeille sous le capot. Il s'agit du même V8 biturbo de 4,4 litres qui propulse la M5. Il produit 600 ch et 750 Nm de couple. Enfin, pas toujours ! Si vous optez pour la version M Competition, que nous essayons ici, la puissance totale passe à 625 ch tandis que le couple reste inchangé. Le tout est envoyé aux quatre roues via une boîte automatique à 8 rapports de chez ZF.

Concrètement, ce monstre propulsera ce X5 de 2,3 tonnes jusqu'à 100 km/h en seulement…3,8 secondes ! La version Competition bénéficie également d'une vitesse de pointe supérieure de 290 km/h. En d'autres mots: ça dépote !

AS24 BMW logo

M à gogo

Dans l'habitacle, ce X5 M Competition se différencie également des versions "conventionnelles". Outre une foulée de logo M sur le volant, les sièges, les compteurs, le levier de vitesses (…) et les seuils de porte, il s'équipe de sièges sport spécifiques offrant un meilleur maintien en courbe. Le levier exclusif M doté de la commande pour les différents modes de changement de vitesses prône fièrement sur la console centrale, entouré en fibre de carbone. Enfin, l'instrumentation digitale propre à M complète le tableau.

AS24 BMW interieur

Sportive avant tout

Outre son esthétique agressive et sa foulée d'éléments sportifs, le BMW X5 M Competition se démarque franchement du reste de la gamme une fois que le tarmac se tord. À chaque courbe, le gros SUV semble en redemander. Ses suspensions plutôt rigides lui confèrent un maintien de caisse encore inconnu des SUV sans barre antiroulis active. En sus, une fois que la courbe s'achève, un coup de gaz fait repartir la bête vers l'avant, museau en l'air.

AS24 BMW rijdend

L'accroche est également de la même trempe. Ce mastodonte de plus de 2 tonnes semble imperturbable. Enfin, jusqu'à ce que le mode M soit enclenché et que le contrôle de stabilité soit laissé de côté. Ici, la bête met sa transmission intégrale au travail et vient joue du train arrière. Grisant !

Pourtant, tout n'est pas rose. Eh oui, comme nous l'avions découvert lors de notre essai du X6 M, la suspensions est penchée du côté ferme. Cependant, ce X5 M Competition semble légèrement plus confortable et donc plus vivable que son quasi-jumeau coupé.

AS24 BMW middenconsole

Verdict

Ce X5 M Competition aura laissé sa marque dans notre mémoire tant ses capacités dynamiques sont impressionnantes. Malgré sa masse énorme, il sera tout à fait capable de tantôt faire le meilleur temps au tour, tantôt s'amuser en légère glissade contrôlée. L'expérience de conduite vaut-elle les 145 050 € facturés? Pas vraiment, mais l'exclusivité se paye.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

BMW Série 2 Gran Coupé : Suite logique

Essais · BMW

BMW 118i : Si vous voyez ce que je veux dire…

Essais · BMW

BMW M8 Competition : La plus puissante des M !

Essais · BMW
Afficher plus