Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Hyundai Kona Electric 64 kWh : qui fait mieux ? (2022)

Hyundai offre à son Kona un facelift bien mérité et la version électrique se modernise elle aussi. À l'extérieur, du moins, car sous la peau, les Coréens s'en tiennent à la recette éprouvée et inégalée d’efficience.

Pro

Points forts

  • Extrêmement économique
  • Comportement de conduite
  • Prix compétitif
Contra

Points faibles

  • Finition aux plastiques durs
  • Perte d’adhérence
  • Design désordonné à l'arrière

Lorsque Hyundai a équipé son Kona d'un moteur électrique en 2018, il a créé non seulement le meilleur Kona de la gamme, mais aussi instantanément l'une des meilleures électriques de tout le marché. Maintenant que le petit crossover dispose d'une version N depuis son lifting, l’électrique ne peut que concourir pour le dernier de ces deux titres. A-t-il encore une chance d'être compté parmi les meilleurs électriques du marché, malgré l'absence de modifications sous la peau ?

Refaite et tirée

Quand on dit que ce Kona a été "facelifté", on peut le prendre littéralement. En fait, le petit crossover n'a que le nez de resserré, et presque tout reste inchangé. Ce nez semble soudainement très élégant, car la version rafraîchie jette toute illusion de calandre par-dessus bord. La face avant est désormais constituée d'un panneau totalement lisse, qui n'est perturbé que par le port de charge placé de manière quelque peu maladroite. Malheureusement, l'arrière n'a pas été traité dans la même mesure, ce qui signifie que le Kona conserve sa cacophonie plutôt désordonnée de feux arrière, même en version électrique.

Kona EV facelift

En regardant à l'intérieur, on remarque une approche tout aussi subtile. Le volant, la console centrale et une grande partie du tableau de bord restent inchangés et on remarque toujours les mêmes plastiques, souvent durs. Toutefois, le tableau est complété par un nouvel écran pour le conducteur de pas moins de 10,25 pouces, tandis que le système d'infodivertissement rafraîchi se cache derrière un écran tactile de la même taille. Heureusement, il y a toujours une rangée de raccourcis physiques sous cet écran, de sorte qu’on puisse toujours utiliser le système à l'ancienne, par le toucher.

Deux saveurs

On l'a déjà dit : sous son apparence rafraîchie, le Hyundai Kona Electric d'autrefois est toujours là. Il est aussi toujours disponible en deux versions : l'une avec 136 ch et 39 kWh de batteries, l'autre avec 204 ch et 64 kWh sous le plancher. Nous avons mis ce dernier à l'épreuve et, malgré son poids légèrement supérieur, il s'est avéré être un extrêmement économique.

Kona EV facelift

Par des températures - il faut bien le dire - glaciales, nous avons pu tirer 380 km de la batterie et l'ordinateur de bord affichait une consommation moyenne de 17,8 kWh/100 km. Nous avons atteint ce résultat même avec beaucoup de kilomètres d'autoroute, alors imaginez ce que cette petite machine consomme lorsqu'elle est principalement à l'intérieur des murs de la ville et qu’il fait plus chaud dehors. Le Kona Electric peut être rechargé rapidement jusqu'à 77 kWh, ce qui prend moins d'une heure pour remplir complètement la batterie.

Joli compromis

Il faut également souligner les belles caractéristiques de conduite de ce crossover électrique, car là aussi le Kona se révèle être un compromis intelligent. Par exemple, il offre un niveau de confort surprenant pour une voiture aussi compacte, mais ne tangue pas trop fort dans les virages. La sensation de la direction est également très agréable avec une assistance douce qui permet une quantité surprenante de retour d'information.

Kona EV facelift

On pourrait même attribuer des performances sportives au Kona Electric dans cette version, car les 204 ch et 395 Nm de couple sont suffisants pour faire patiner les roues avant aux feux rouge comme une vieille muscle car qui réchauffe ses pneus pour une course de dragsters. C'est probablement une scène amusante pour les passants, et parfois une expérience légèrement effrayante lorsque la chaussée est un peu glissante.

Tout ce dont on a besoin

Si l'on regarde la liste de prix, il semble que le Kona Electric soit assez compétitif. La version la plus abordable, « Comfort » avec une batterie de 39 kWh, coûte 34 495 € (France : « Intuitive »pour 35 100 €). Pour cela, vous disposez de tout ce dont vous avez besoin, comme les capteurs de stationnement et la caméra, le système de démarrage sans clé, le régulateur de vitesse adaptatif et l'instrumentation numérique. Le même niveau d'équipement avec une batterie de 64 kWh coûte 38 495 € (France : 39 900 €). Si vous préférez quelque chose d'un peu plus chic, vous pouvez repartir avec un Kona Electric équipé jusqu'aux dents pour environ 45 000 €.

Kona EV facelift

Conclusion

Le Kona Electric a beau avoir subi un facelift, cela ne change pas grand-chose à son total technologique. C'est une bonne chose, car le petit crossover était déjà l'une des meilleures électriques grâce à son excellent équilibre entre maniabilité, autonomie et prix de revient. La version actualisée fait donc encore grand cas de ces valeurs.

Hyundai Kona Electric 64 kWh (2022)

  • Moteur : moteur électrique
  • Puissance : 204 ch
  • Couple : 395 Nm
  • Transmission : Automatique (rapport fixe)
  • 0 - 100 km/h : 7,9 sec
  • Coffre : 332 L / 1 114 L
  • Poids : 1 660 kg
  • Batterie : 64 kWh
  • Consommation : 14,7 kWh/100 km (WLTP) / 17,8 kWh/100 km (mesurée)
  • Autonomie : 484 km (WLTP) / 380 km (mesuré)
  • Prix : 38 495 (France : 39 900 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

AS24 Hyundai 2021 banner

Hyundai i20 N : se sentir jeune ne fait pas de mal

Essais · Hyundai
Hyundai Ioniq 5

Hyundai Ioniq 5 : frisson dans le dos de l'Allemagne (2021)

Essais · Hyundai
IMG 3915

Hyundai Nexo : Encore expérimental

Essais · Hyundai
Afficher plus