Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Jeep Compass : vers l'Europe et au-delà

Arrivé à mi-carrière, le Jeep Compass améliore sa recette originale avec quelques touches de maquillage et un habitacle métamorphosé. Pour plaire à l'Europe, il s'appuie encore plus sur ses versions hybrides rechargeables.

Le Jeep Compass est l'incarnation du produit arrivé au bon endroit, au bon moment. Surfant sur la vague des petits SUV, mais avec une approche un peu moins néo-rétro que son demi-frère le Renegade, il a enchainé les bons points. À un point tel qu'il représente désormais 40% des ventes de Jeep en Europe. Assez pour attirer l'attention des têtes pensantes de la marque américaine, autorisant ainsi le SUV compact à se doter d'une personnalité dont il manquait tant.

AS24 Jeep statisch voor

Mascara et fond de teint

Avant d'entrer à nouveau en scène, le Compass fait un tour par le département maquillage. Il se dote ainsi d'une nouvelle face avant qui, bien qu'elle ressemble fort à l'ancienne, utilise un nouveau pare-chocs et des nouveaux feux LED de série, habillés d'une signature visuelle différente. Pour le reste, c'est business as usual, sauf pour les versions S qui teintent leurs bas de caisse et passages de roue en couleur carrosserie. Pour les mordus de tout-terrain, il y a bien évidemment toujours la version Trailhawk avec son pare-chocs avant biseauté pour un meilleur angle d'attaque et son crochet de remorquage à l'arrière peint en rouge.

AS24 Jeep rijdend profiel

Métamorphose

"C'est beau tout ça, mais il ne change pas beaucoup", on vous entend dire. Eh bien, il suffit de passer le seuil de porte pour voir où Jeep a concentré ses investissements. C'est simple : le Compass s'équipe d'un habitacle entièrement nouveau ! Pas un seul élément n'est repris de l'ancien modèle, sauf les comodos.

On découvre dès lors une planche de bord toute horizontale, un nouveau volant, de nouvelles commandes de climatisation, un nouveau sélecteur de modes de conduite, une instrumentation digitale de 10,25 pouces et un nouveau système d'infodivertissement placé au centre façon tablette.

D'ailleurs, ce système qui présente une bonne ergonomie et une facilité d'utilisation enfantine aide le Compass à monter en gamme. Cela, évidemment, assisté par une finition et un assemblage qui font tous deux un grand pas en avant. Fini l'habitacle façon Fisher Price de l'ancien modèle, le nouveau Compass peut enfin être qualifié de baby Grand Cherokee.

AS24 Jeep dashboard

Réorganisation

Cependant, il n'y a pas que l'habitacle qui évolue, les moteurs aussi. Enfin, plutôt leur place dans la gamme. D'abord, le 2,0 litres diesel passe à la trappe. Il en va donc de même pour la boîte auto à 9 rapports et le système 4x4 auxquels il était recordé. Ainsi, le Compass "normal" devient exclusivement une traction avant. En essence, il est propulsé par un bloc de 1,3 litre qui produit 130 ch avec la boîte manuelle ou 150 ch lorsqu'il s'associe à la boîte à double embrayage. Côté diesel, le seize-cent de 130 ch à boîte manuelle est l'unique option.

Mais où sont donc la transmission intégrale et les aptitudes tout-terrain ? Dans les versions hybrides ! Eh oui, les motorisations rechargeables que Jeep baptise 4Xe sont désormais les seules à combiner la boîte auto et les quatre roues motrices. La version Trailhawk qui n'était précédemment réservée qu'au gros diesel, se réserve désormais à l'hybride rechargeable.

AS24 Jeep rijdend voor

Hésitations

Nous vous avions déjà présenté cette nouvelle motorisation plug-in hybride et dans ce nouveau Compass, elle ne change pas d'un poil. L'ensemble fait toujours usage d'un 1,3 litre essence couplé à une boîte auto à 6 rapports et un alterno-démarreur à courroie sur le train avant, et d'un moteur électrique de 44 kW (60 ch) sur le train arrière. Suivant la puissance fournie par le bloc essence, le Compass 4Xe bénéficie de 190 ou 240 ch. Toujours d'une taille de 11,4 kWh, la batterie logée sous la banquette arrière et dans le tunnel central offre 47 km d'autonomie électrique (WLTP).

Comme nous l'avions remarqué lors de notre essai sur routes italiennes ce système hybride reste empreint d'hésitations lors de la transition de l'électricité à l'essence. Tant que la batterie offre assez de jus, le silence et le couple règnent. Après, le moulin essence est réveillé par une boîte de vitesses qui ne semble pas avoir été informée qu'elle faisait partie d'un ensemble hybride. Bref, en terme de chaine hybride, on a vu mieux.

AS24 Jeep rijdend offroad

Verdict

Avec sa mise à jour à mi-carrière, le Compass est enfin à l'aise dans ses bottes. Son nouvel habitacle métamorphosé lui permet enfin de se placer au-dessus de son demi-frère néo-rétro tandis que sa réorganisation de gamme prônant les motorisations hybrides lui apportera certainement les faveurs du marché européen.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Jeep Gladiator V6 3.6l : Wrangler de travail… et de loisirs !

Essais · Jeep

Jeep Wrangler : Prête pour les changements climatiques ! (1)

Essais · Jeep

Test comparatif: Jeep Wrangler – Land Rover Defender – Roulez écologique!

Essais · Comparer les essais
Afficher plus