Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Kia Sportage : lignes tendues pour tout le monde

Aucun modèle n'est aussi populaire chez Kia que le Sportage. Il en est à sa cinquième génération et veut convaincre par son design et sa finition épurée. Autoscout24 essaye le 1.6 T-GDI 48V 7-DCT GT Line. Une sacrée bête.

Pro

Points forts

  • Look distinctif
  • Finition intérieure
  • Suspension indulgente
Contra

Points faibles

  • Réaction de la boîte auto
  • Moins spacieuse que les alternatives
  • Consommation du seize-cent

En 2022, Kia se porte bien. Non seulement le constructeur sud-coréen produit certaines des meilleures voitures, à savoir les Stinger, l'EV6 et Ceed SW PHEV, mais il a récemment reçu le titre de "marque automobile la plus fiable au monde". En outre, Kia n'a jamais eu une part de marché aussi importante en Europe. Avec la nouvelle génération du Sportage, la marque veut poursuivre sur cette lancée.

Kia Sportage (2022) statisch, vooraanzicht

Mercedes Sportage-Class

Kia, c'est le Sportage et le Sportage c'est Kia. Avec le lancement de ce crossover en 2004, la marque sud-coréenne a réussi à percer en Europe. Alors que le Sportage avait encore une carrosserie plutôt maladroite à l'époque, la cinquième génération est beaucoup plus expressive. Avec sa calandre gigantesque et les influences du design de l'EV6, il en est devenu imposant.

À l'intérieur, cependant, Kia a fait un acte de foi avec ce Sportage. Car dans les versions supérieures, on a l'impression de s'être glissé dans l'habitacle d'un SUV Mercedes ! En tout cas, tant que vous ne descendez pas sous la ceinture pour sentir les matériaux utilisés. Il y a cinq ans à peine, nous étions lyriques à propos du gigantesque écran de la Mercedes Classe S... aujourd'hui, on le retrouve tout simplement sur une Kia.

Kia Sportage (2022) interieur, dashboard

Où est la différence ?

Avec sa longueur de 4,5 mètres, la cinquième génération du Sportage rivalise avec des concurrents tels que les Nissan Qashqai, Volkswagen Tiguan et son compagnon de route le Hyundai Tucson. Une bonne concurrence et pas des moindres. Où Kia peut-elle faire la différence ? Certainement pas en matière d'espace. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un petit crossover, on ne peut pas dire que le Sportage soit un roi de l'espace. Le coffre de 591 litres (max. 1 780 litres / 562 sur hybride léger) est étrangement plus petit que celui de son frère jumeau le Tucson et donc aussi plus petit que celui des Tiguan et du Skoda Kodiaq, par exemple.

Peut-il donc faire la différence sur la route ? Eh bien, Kia n'a pas ménagé ses efforts. Le Sportage repose sur de toutes nouvelles bases (qu'il partage, pour mémoire, avec le Hyundai Tucson) et reçoit des amortisseurs à commande électronique qui doivent mieux maintenir la caisse à plat dans les virages.

Kia Sportage (2022) statisch, achteraanzicht

Le confort d'abord

Ces modifications techniques se ressentent-elles au volant ? Disons que le nouveau Sportage est surtout devenu un crossover obligeant. La suspension gère docilement les virages, les nids-de-poule et les bosses et elle fait parcourir au crossover des kilomètres les deux doigts dans le nez.

Nous avons essayé le 1.6 T-GDI 48V 7-DCT GT Line. En Français : un 1,6 litre turbo essence de 150 ch, l'hybridation légère et une boîte à double embrayage à sept rapports. Avec 150 ch, ce n'est évidemment pas la puissance qui manque dans le Sportage, même si l'automatique est clairement orientée vers l'écologie. Par exemple, elle ne réagit que lentement à nos sollicitations et recherche le rapport le plus élevé le plus rapidement possible. Remuer le levier soi-même pourrait être une meilleure option.

Kia Sportage (2022) rijdend, vooraanzicht

Et le particulier ?

Kia demande un peu moins de 31 000 € (France : 30 000 €) pour son nouveau Sportage. En optant pour la variante hybride pour réduire la consommation, le prix grimpe en direction de 40 000 € (France : 38 000 €). La variante hybride rechargeable coûte un peu moins de 46 000 € (France : 44 000 €). Voilà des prix qui font réfléchir les acheteurs privés. Mais il ne faut pas oublier que la nouvelle génération a reçu une sérieuse injection de qualité.

Pour environ 35 000 €, le Sportage se veut bien équipé et ne coûte qu'une fraction de ses concurrents allemands. Bien qu'il faille alors se contenter du 1.6 T-GDI qui n'offre aucun plaisir. Si vous avez du cran, Kia propose également un Sportage diesel. De notre côté, on opterait déjà pour l'hybride (sans plug-in). Voilà qui semble être le choix le plus équilibré. Ou bien, dans une autre perspective, une Ceed SW plug-in hybride aussi spacieuse, plus économe et moins chère. Surtout avec les prix actuels à la pompe…

Kia Sportage (2022) rijdend, achteraanzicht

Conclusion

La cinquième génération du Kia Sportage est plus solide que jamais. Sous la peau, il veut plaire à tout le monde. Du particulier aux entreprises. La finition est excellente, la conduite confortable et le look distinctif. Cependant, le Sportage n'est plus une bonne affaire.

Kia Sportage 1.6 T-GDI 48V 7-DCT (2022)

  • Moteur : 1,6 litre, essence à hybridation légère
  • Puissance : 150 ch
  • Couple : 265 Nm
  • Transmission : double embrayage, 7-rapports
  • 0-100 km/h : 9,0 s
  • Vitesse maximale : 201 km/h
  • Coffre : 562 l
  • Consommation : 6,9 l/100 km (WLTP)
  • CO2 : 155 g/km (WLTP)
  • Prix : 36 390 € (France : 37 490 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Kia Niro EV (2022) banner

Kia Niro : touche-à-tout

Essais · Kia
Kia-Sportage-Plug-in-Hybrid-Hero

Essai Charging Station : Kia Sportage PHEV

Essais · Kia
AS24 Kia EV6 2021 banner

Kia EV6 : au bon endroit, au bon moment

Essais · Kia
Afficher plus