Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Volkswagen Polo GTI : espèce en voie de disparition

Volkswagen, l'inventeur de la GTI, s'obstine à maintenir sa présence sportive dans le segment B. Mais cela fait de cette Volkswagen Polo GTI l'une des dernières bêtes d'une espèce en voie de disparition.

Pro

Points forts

  • Moteur doux et puissant
  • Facilité au quotidien
  • Une conduite efficace
Contra

Points faibles

  • Boîte DSG qui n’en fait qu’à sa tête
  • Manque d'éclat supplémentaire
  • Détails ergonomiques

Autrefois, les « hot hatches » du segment B étaient nombreuses, mais aujourd'hui, elles se comptent presque sur les doigts d'une main. En raison des normes d'émission plus strictes et des investissements dans l'électrification, il est difficile de faire un business case pour ces petites fusées. Ces dernières années, on a dit au revoir à d'anciennes perles comme les Renault Clio RS et Peugeot 208 GTI, on n’a pas non plus vu revenir l'Opel Corsa OPC, et cela fait longtemps qu’on n’a pas entendu parler de la Seat Ibiza Cupra - même si elle devrait s'appeler Cupra Ibiza aujourd'hui - de la Skoda Fabia RS ou de l'Audi S1.

Volkswagen Polo GTI (2022) rijdend, frontaal

Sauce GTI classique

Mais le groupe Volkswagen n'a pas complètement rejeté la bombinette dans le segment B, car même après son facelift, la Volkswagen Polo continue de porter la veste sportive GTI. Elle peut ainsi se mesurer aux Hyundai i20 N, Suzuki Swift Sport, Ford Fiesta ST et Mini John Cooper Works. On peut effectivement les compter sur les doigts de la main. Quid de la Toyota GR Yaris ? Épuisée au catalogue et les prix d'occasion atteignent des sommets.

Bref, la Polo GTI. Elle reprend toutes les caractéristiques des modèles Polo faceliftés, et reçoit donc également de nouveaux blocs optiques à LED à l'avant et à l'arrière, une bande continue dans la calandre, et un design rafraîchi pour le pare-chocs avant - qui, avec ses feux antibrouillard, fait un lien visuel avec la plus grande Golf GTI - et le pare-chocs arrière. Le tout est complété par la sauce GTI classique avec des logos assortis, un motif en nid d'abeilles dans le pare-chocs avant, une bande rouge d'un phare à l'autre, une suspension abaissée de 15 millimètres, des jantes exclusives de 17 ou 18 pouces, etc.

Volkswagen Polo GTI (2022) rijdend, volledig achter

(Légèrement) plus de puissance

À l'intérieur, la Polo GTI continue dans cette veine. Après le facelift, l’instrumentation de bord est numérique et mesure 10,25 pouces de série, l'unité de commande de la climatisation reçoit un nouveau design avec moins de boutons physiques, et le volant reprend le design de la grande Golf, avec ces touches tactiles maladroites. Le poste de conduite est donc un cran en dessous en termes d’ergonomie, mais il est heureusement compensé par un système d'infodivertissement plus moderne (avec écran de 8 ou en option de 9,2 pouces), d'excellents sièges sport souples - avec motif à carreaux GTI - et laisse les nécessaires accents rouges et logos GTI égayer le tout.

Bonne nouvelle sous le capot, car le groupe motopropulseur de la Polo GTI gagne en puissance. Le modèle pré-facelift était d'abord équipé d'un 4-cylindres de 2,0 litres généreux, doux et puissant de 200 ch, qui porte le célèbre nom de code EA888 et est donc également utilisé dans les plus grandes Golf GTI et Golf R. Après le facelift, ce moulin est (légèrement) plus puissant : il développe désormais 207 ch. Le couple reste inchangé à 320 Nm, et la puissance est toujours transmise aux roues avant par une boîte de vitesses à double embrayage avec un rapport supplémentaire (DSG7).

Volkswagen Polo GTI (2022) interieur

Tirer profit

Les performances s'améliorent légèrement : la Polo GTI atteint désormais les 100 km/h en 6,5 secondes (contre 6,7 secondes auparavant) et monte jusqu'à 240 km/h (contre 237 km/h auparavant). La Volkswagen s'élance rapidement et de manière convaincante dès les starting-blocks, et ne laisse aucun doute sur ces chiffres. L'EA888 s'appuie sur le couple à mi-régimes plutôt que sur la puissance final et la ruée vers la zone rouge et ce n’est pas différent dans cette Polo GTI. Ce moteur est souple et pousse fort, mais il n’invite jamais vraiment à en tirer le meilleur parti.

La boîte de vitesses n'aide pas non plus. Bien qu’on puisse prendre les choses en main grâce aux petites palettes situées derrière le volant, la DSG surpasse nos choix et passe les vitesses quand elle le souhaite. Dommage, car la Polo GTI n'a pas l'implication et l'expérience qui rendent ces hot hatches si amusantes. D'autant plus que le 4-cylindres reste civilisé sur le plan auditif, avec une bande sonore légèrement plus grave et un souffle occasionnel dans l'échappement.

Volkswagen Polo GTI (2022) rijdend, vooraanzicht

À l'instar de la grande Golf GTI et des autres casse-cou de l'écurie Volkswagen, la Polo GTI est avant tout une machine hyper efficace, capable de rouler vite sans effort et sans perdre de vue le confort, avec un comportement constant et convaincant à haute vitesse. Ainsi, cette Polo GTI est parfaite pour un usage quotidien, mais si vous recherchez un arrière plus vif ou un caractère plus enjoué, vous feriez mieux de vous tourner vers la Ford Fiesta ST.

Volkswagen Polo GTI (2022) rijdend, achteraanzicht

Prix

Volkswagen demande 33 390 € (France : 31 205 €) pour sa Polo GTI, soit 8 000 € (France : 14 700 €) de moins que la Golf GTI, plus grande et légèrement plus puissante. Sa plus grande rivale, la Ford Fiesta ST, est légèrement moins chère, à 30 285 € (France : 27 790 €). La Hyundai i20 N coûte 30 999 € (France : 28 400 €), la Suzuki Swift Sport, moins puissante, demande 26 799 € (France : 23 050 €). La Mini John Cooper Works est la plus chère du lot, à 39 800 € (France : 42 199,99 €).

Volkswagen Polo GTI (2022) rijdend, achteraanzicht 2

Conclusion

La Volkswagen Polo GTI n'a jamais vraiment été la plus vive, la plus spectaculaire ou la plus rapide, mais elle a toujours brillé par sa polyvalence. Même après son facelift, la génération actuelle est la Polo GTI la plus mature que Volkswagen n’ait jamais construite, et donc de plus en plus une petite Golf GTI. On est heureux que cette bombinette du segment B existe encore car, malgré ses fautes, elle est en train de devenir l'une des dernières bêtes d'une espèce en voie de disparition.

Volkswagen Polo GTI (2022)

  • Moteur : 2,0 litres turbo essence, 4-cylindres
  • Puissance : 207 ch
  • Couple : 320 Nm
  • Transmission : Double embrayage, 7-rapports
  • 0-100 km/h : 6,5 s
  • Vitesse maximale : 240 km/h
  • Coffre : 351 l
  • Consommation : 6,8 l/100 km (WLTP)
  • CO2 : 154 g/km (WLTP)
  • Prix : 33 390 € (France : 31 205 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Volkswagen Taigo : continuité logique

Essais · Volkswagen

Volkswagen Golf R : hyper active ou cliniquement efficace ?

Essais · Volkswagen

Volkswagen Caddy : la polyvalence incarnée ?

Essais · Volkswagen
Afficher plus