Passer au contenu principal
Message

Après ta connexion, tu pourras utiliser AutoScout24 de manière optimale

  • Synchronisation des favoris
  • Sauvegarder les recherches
  • Placer ton annonce

Volkswagen Touareg R : on ne peut pas plaire à tout le monde

Volkswagen équipe son gros Touareg d'une motorisation hybride rechargeable tout en faisant ressortir son côté sportif. Pari gagné ou opportunité ratée ?

Avec son nouveau Touareg R, Volkswagen décide de ne rien refuser à personne. Le marché veut un SUV, donc la base du Touareg est idéale. Mais, nous sommes en 2021. Il faut donc qu'il soit électrique ou, du moins, hybride rechargeable. Vendu. Et pourquoi pas une version sportive ? Allez, pourquoi pas. Après tout, le catalogue de pièces VW est suffisamment grand pour y trouver un ensemble qui fera l'affaire.

AS24 Touareg rijdend voor

Gros coup de jus

Ce nouveau moteur, Volkswagen le trouvera…chez Porsche ! Eh oui, pour ceux qui l'ignoraient encore, le Touareg partage sa plateforme avec le Porsche Cayenne. Quelques coups de fil et hop ! Voilà que le gros SUV de Wolfsburg s'équipe du système hybride rechargeable de Stuttgart. Il se compose d'un V6 de 3,0 litres poussant 340 ch et 450 Nm de couple, associé à un moteur électrique de 136 ch logé dans la boîte de vitesses à 8 rapports. Résultat : 462 ch et 700 Nm de couple. C'est suffisant pour faire passer cette grosse bête de 2,5 tonnes jusqu'à 100 km/h en 5,1 secondes ! Ce premier modèle R à motorisation hybride rechargeable se dote également d'une batterie au lithium-ion de 14,1 kWh. D'après l'homologation (WLTP), cette dernière devrait lui conférer une autonomie de 46 km. À ce sujet, la conso moyenne s'affiche à 2,9 l/100 km pour 63 g/km de CO2 (NEDC).

AS24 Touareg rijdend profiel

Bleu électrique

Cet accu représente d'ailleurs la plus grosse différence par rapport aux autres variantes de Touareg puisqu'il vient rogner quelque 200 litres d'espace de chargement dans le coffre. En sus, vu que le subwoofer du système son prend place dans le peu d'espaces qui reste en sous-plancher, les câbles de chargement et le cric…se baladent dans leurs sacs respectifs. Pour le reste, ce Touareg R reprend l'ensemble extérieur de la gamme R-line. Il s'habille ainsi de pare-chocs sportifs et replace son chrome par du noir. Ah oui, il y a aussi les logos R.

Dans l'habitacle, la dotation de base bien fournie apporte un revêtement des sièges en cuir noir avec des accents bleu. Outre cela, on trouve toujours un énorme écran de 15 pouces au centre de la planche de bord qui contrôle l'infodivertissement et la climatisation. Ne vous y trompez pas : en matière d'ergonomie, il ne rivalise pas avec Tesla ou même le Ford Mustang Mach-E. Comme quoi, la taille ne fait pas toujours tout.

AS24 Touareg dashboard

Sportivité sur papier

Dès les premiers tours de roue, ce nouveau Touareg R impressionne par son silence de fonctionnement. Certes, c'est une qualité que toutes autres hybrides rechargeables et électriques partagent aussi, mais le gros VW continue sur cette lancée même lorsque la batterie arrive à court de jus. Une chose qui arrivera d'ailleurs plus vite que prévue. Nous n'aurons parcouru que 22 km à l'électron. Passé ce stade, et sans voir une prise pendant 500 km, la consommation moyenne affichée se stabilise autour de 8,7 l/100 km. Correct pour un gros SUV essence, mais comme à l'accoutumée avec les plug-in, ce chiffre varie beaucoup en fonction de la fréquence de recharge.

Pour ce qui est de la sportivité accompagnant le badge R…on cherche encore ! Certes, les 462 ch et 700 Nm de couple se font bien sentir, surtout en ligne droite. Mais le châssis reste celui d'un lourd SUV haut sur pattes. En sus, cette version rechargeable est dépourvue des barres antiroulis actives et du train arrière directionnel. Pour compenser, VW semble avoir raffermi les suspensions à air, ce qui heurte le confort au quotidien dû au filtrage devenu brouillon.

AS24 Touareg rijdend achter

Salé

Reste à parler de l'addition. Ici, ce nouveau Touareg R se prouve non seulement le plus puissant et le plus rapide que Volkswagen n'ait jamais produit, mais aussi le plus cher. À 99.350 € (93.150 € France), il est affiché à quelque 16.000 € (idem en France) de plus que son frère de chez Audi (Q7 60 TFSI e) et même 2.500 € de plus que le Porsche Cayenne E-Hybrid, avec lesquels il partage son moteur.

Néanmoins, le plus gros des SUV Volkswagen compense quelque peu ces différences par sa généreuse dotation de base, qui comprend déjà les sièges en cuir chauffants, électriques et ventilés, les feux à LED Matrix, la navigation à écran de 15 pouces, la suspension pneumatique et la climatisation à 4 zones. Il faudra cependant se contenter d'une finition intérieure de moins bonne facture.

Verdict

Qui pourrait en vouloir à Volkswagen d'avoir essayé de plaire à tout le monde ? Personne. Cela étant, le nouveau Touareg R semble être assis entre deux chaises. Trop lourd que pour être réellement sportif, trop ferme que pour être vraiment confortable et trop cher que pour être compétitif. Notons d'ailleurs que d'autres marchés ont droit à un Touareg eHybrid, moins puissant (381 ch), moins cher (78.700 euro en France) et sans fausses prétentions sportives.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Volkswagen Golf GTI : la progéniture

Essais · Volkswagen

Volkswagen Golf GTE : GTI avec prise ?

Essais · Volkswagen

Volkswagen Arteon Shooting Brake : l'utile et l'agréable ?

Essais · Volkswagen
Afficher plus