Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

MINI Cooper D

Depuis 1994 et le rachat de la marque, BMW a relancé l’histoire de la célèbre Mini. 7 ans plus tard, le groupe commercialise une première génération, puis une seconde à la fin de l’année 2006 (dénommée Mini 3). C’est l’occasion pour le constructeur allemand de mettre à jour la motorisation de la petite citadine, qui reste par ailleurs identique à la Mini 2, afin d’abaisser sa consommation en carburant.

Modèles alternatifs

La Mini Cooper D est une version de la Mini 3, débarquant pour sa part sur le marché début 2007. Elle est toujours commercialisée en 2014 et est assemblée dans l’usine d’Oxford, en Angleterre.

Un moteur diesel moins gourmand, des capacités sportives préservées

Les Mini de série 3 et les précédentes étant jugées très gourmandes en carburant : un moteur diesel s’imposait. C’est chose faite avec l’apparition de la Mini Cooper D, équipée de la motorisation 1,6 litres HDI du groupe PSA. BMW délaisse donc le moteur essence 1,4 litres développé par Toyota pour le moteur français. En échange, il fournit ses moteurs essence puissants à Peugeot pour la 207. La motorisation diesel reste cependant fidèle à la réputation sportive de la Mini. Le moteur développant 110 chevaux consomme moins tout en demeurant très performant en ville comme sur route. Associé à une boîte 6 rapports et une transmission deux roues motrices, la moteur offre une souplesse remarquable dans la conduite.

La Mini ne fait plus cavalier seul chez les citadines sportives

Avec ses améliorations, la Mini Cooper D fait honneur au mythe. Moins gourmande mais toujours aussi séduisante et performante, elle attire très rapidement les jalousies. La concurrence a saisi le message : Fiat lance la 500, Citroën sa DS3 et l’Alfa Mito débarque dans le même temps pour bousculer la Mini Cooper D. Dans le segment des citadines chic à l’allure et à la mécanique sportive, la Mini Cooper D a d’abord fait cavalier seul, comme les autres Mini depuis 2001. La concurrence s’est désormais réveillée et symbole de cette rivalité, l’Audi A1 fait office de grande rivale depuis 2010.

La performance et l’élégance, ça se paye

Mini nous a habitué au haut de gamme : la Mini Cooper D ne déroge pas à la règle. Les options telles que les jantes en alliage 17 pouces, le toit ouvrant électrique, l’intérieur cuir ou encore le kit d’éclairage pour l’habitacle font grimper le prix. Qu’importe, ces équipements participent du caractère unique de la Mini Cooper D. Elle se rattrape sur la consommation en carburant, un domaine qui lui permet de symboliser la petite révolution opérée chez Mini. Surtout, elle demeure élégante et ne perd rien de ses qualités sportives. Un joli tour de force réussi par BMW.

Avis sur le véhicule MINI Cooper D

15 Évaluations

4,7