Voitures hybrides - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Voitures hybrides

Les modèles au top

Les modèles hybrides les plus populaires

Entrez dans la nouvelle ère de la mobilité électrique!

Vous recherchez des informations sur les voitures électriques ? Vous trouverez ici une vue d'ensemble de tous les modèles et des annonces de voitures d'occasion.

Lees meer

Voitures hybrides d'occasion : une combinaison entre l'essence et l'électricité

Les véhicules hybrides font actuellement figure de top catégorie de la technologie automobile parmi les constructeurs. En effet, elles associent les avantages des voitures électriques et les points forts des moteurs à combustion. Sur de courtes distances, les véhicules hybrides se déplacent de manière silencieuse, propre et économique grâce à leur moteur électrique. Et si l'on envisage un trajet plus long, inutile de faire une étape de 30 minutes à la station de chargement la plus proche pour ravitailler les batteries délivrant du courant. A la place, la voiture peut être alimentée par de l'essence ou du diesel. Lorsque cela est nécessaire, le moteur à combustion apporte la petite touche de puissance supplémentaire

requise. Les constructeurs appliquent encore un surcoût sur les véhicules hybrides neufs : une alternative est donc de faire l'achat d'une des nombreuses voitures hybrides arrivées entre-temps sur le marché de l'occasion.

Les avantages des voitures hybrides en quelques points

  • La combinaison de deux moteurs : électrique et à combustion
  • Elles sont particulièrement respectueuses de l'environnement
  • Leur consommation est faible et le plaisir de conduire reste inchangé
  • Plus économique à l'achat sur le marché de l'occasion

Les meilleurs modèles d'AutoScout24 : ces voitures hybrides d'occasion ont un grand succès

Les voitures hybrides conquièrent rapidement les routes allemandes avec leur judicieuse combinaison d'essence et d'électricité. Il y a quelques années, des modèles tels que l' ActiveHybrid7 de BMW, la Touareg Hybrid de Volkswagen ou la Peugeot 2008 étaient des cas rares, mais l'hybride devient progressivement un phénomène de masse. Nous vous présentons les meilleurs modèles selon nos clients :

Arrière de la BMW i8

La BMW i8: Cette voiture sportive racée au moteur hybride est sur le marché depuis 2013. Dès sa version standard, la BMW i8 produit une forte impression. Le moteur essence délivre environ 231 cv, avec en outre les 131 cv du moteur électrique. Cela nous amène à un total de 362 cv, qui catapultent la i8 à environ 250 km/h de vitesse de pointe. La partie électrique est alimentée par des batteries au lithium-ion, pouvant être rechargées par une prise murale standard. Ces propriétés n'assurent pas seulement à cette voiture de sport un petit rôle dans le film d'action "Mission: Impossible – Protocole Fantôme" : la police de Dubaï utilise également ce modèle pour des déplacements ultra-rapides.

Mercedes-Benz S 500 Plug-in-Hybrid Mercedes-Benz S 500 Plug-in-Hybrid

La Mercedes Benz S 500 e: En 2013, Mercedes a également présenté sa nouvelle Classe S. Un an plus tard, des modèles hybrides essence et diesel ont intégré la gamme de motorisations. La S 500 e combine un moteur essence 3L-V6 et un moteur électrique, et atteint une puissance maximale de 442 cv. Sa vitesse de pointe est de 250 km/h, et la Classe S hybride accélère de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes. Le plus impressionnant est sa consommation : l'auto de luxe lourde d'une tonne et équipée de sièges inclinables et chauffants consommerait à peine 2,8 L aux 100 km, selon Mercedes-Benz. L'autonomie du moteur électrique seul est d'environ 33 km.

Face avant de la Lexus RX 450h

Lexus RX 450h: Lexus est la marque premium de Toyota et la série RX représente son fleuron. La première génération a été présentée en 1997, et depuis 2000, la Lexus RX est disponible sur le marché. A partir de 2006, le SUV hybride de la marque a été commercialisé : après la Toyota Prius, la RX a été à son tour la deuxième auto hybride disponible sur le marché allemand. En 2015, la troisième génération du modèle a été remplacée par la quatrième, possédant elle aussi une version hybride. La RX 450h possède à la fois un moteur essence V6 249 cv et deux (!) moteurs électriques possédant une puissance de 299 cv maximum.

Toyota Prius Plug-in-Hybrid

Toyota Prius: La Toyota Prius est la première des hybrides, ou du moins est-elle considérée comme telle. Car lorsque celle-ci a été lancée en série pour la première fois en 1997, les autres constructeurs travaillaient encore à leurs prototypes. Entre temps, quatre générations se sont succédées, avec des variantes telles que la Prius+, une berline familiale à 7 sièges. Plus d'1,3 million d'exemplaires de l'auto hybride ont été vendus par Toyota. Depuis la troisième génération, des moteurs plus puissants ont été conçus, et actuellement, la Prius atteint une puissance de 98 cv et plus suivant les modèles. Une version Plug-in est également proposée, qui peut être rechargée chez soi durant la nuit.

Face avant de la Honda Insight Hybrid

Honda Insight: Seulement deux ans après la Prius, Honda a présenté en 1999 sa petite berline Insight. Cette auto hybride n'a tout d'abord pas été proposée en Allemagne, mais elle a été un énorme succès aux Etats-Unis. En 2009, la deuxième génération a été commercialisée, cette fois dans la classe des compactes. Le moteur essence 1,3 L et 88 cv est soutenu par un moteur électrique 14 cv, et la vitesse maximale du véhicule est de 182 km/h. Le Verkehrsclub Deutschland a décerné à la Honda Insight Hybrid le titre de voiture la plus écologique de l'année 2009. En 2013 cependant, la commercialisation en Allemagne a été interrompue, si bien que cette hybride n'est désormais plus disponible qu'en occasion.

D'autres top modèles

ModèlePerformance du systèmeVitesse maximaleAutonomie (moteur électrique seulement)
Audi A3 e-tron204 cv222 km/hjusqu'à 50 km
BMW 330e252 cv225 km/hjusqu'à 40 km
Mercedes-Benz C 350 e279 cv250 km/hjusqu'à 31 km
Mitsubishi Outlander PHEV203 cv170 km/hjusqu'à 52 km
VW Golf GTE204 cv217 km/hjusqu'à 50 km
Volvo V60 PiH (Plug-in-Hybrid)283 cv230 km/hjusqu'à 50 km
Porsche Panamera S E-Hybrid416 cv270 km/hjusqu'à 36 km

Comment fonctionne un moteur hybride ?

Le terme "hybride vient du grec et sa signification évoque à la fois un "mélange" et une "double forme". En biologie, sont désignées comme hybrides les formes de vie résultant d'un croisement entre deux espèces. La science-fiction aime également à reprendre ce concept, lorsque les hommes et les animaux, par exemple, sont mélangés pour créer une nouvelle sorte de créature. Mais l'idée d'un moteur hybride n'est en réalité pas si futuriste. Car l'essentiel du concept est ici l'utilisation de deux types de motorisation différents combinés de sorte que les forces de l'un compensent les faiblesses de l'autre. Parmi les premiers véhicules hybrides figurent les voiliers avec moteur à vapeur. Ceux-ci utilisent principalement l'énergie du vent, qui ne coûte rien. Mais si l'air est trop calme, il leur est tout de même possible de naviguer.

La motorisation des voitures hybrides fonctionne en principe de la même manière. Un moteur électrique et un moteur à combustion (le plus souvent à essence, et occasionnellement un moteur diesel) sont reliés entre eux. Ce procédé, qui semble simple au premier coup d'œil, s'avère techniquement très ambitieux lorsque l'on rentre dans le détail. La plupart du temps, les deux éléments ne fonctionnent pas en même temps, mais s'activent alternativement. Si la voiture accélère pour effectuer un dépassement, par exemple, le moteur à combustion fournit une énergie supplémentaire pendant un court laps de temps, puis il s'éteint à nouveau. Sur les voitures 100% hybrides, le moteur à combustion fournit en outre du courant aux batteries Lithium-Ion. Si la batterie hybride est vide, le moteur électrique s'éteint automatiquement et bascule l'entraînement vers le moteur à combustion, lequel recharge la batterie avec une partie de son énergie.

Trois différents niveaux d'entraînement hybride sont actuellement utilisés : le micro-hybride, le semi-hybride et le full-hybride. Les voitures micro-hybrides ne méritent pas réellement cette appellation, car elles s'illustrent uniquement par leur Start&Stop automatique et par la récupération de l'énergie au freinage, grâce à laquelle la batterie de démarrage se recharge. Sur les semi-hybrides, la partie électrique soutient réellement le fonctionnement du moteur à combustion. Cependant, le moteur électrique ne peut pas entraîner à lui seul la voiture : c'est le cas sur la Honda Insight ou sur la 7ème BMW. La situation est différente sur les full-hybrides, où le moteur électrique peut fonctionner de manière totalement autonome. Selon les principes de construction, ces moteurs peuvent être eux-mêmes subdivisés en plusieurs catégories :

  • L'hybride séquentiel: Avec cette forme de moteur, la voiture est exclusivement entraînée par le moteur électrique. Le moteur à combustion tourne simplement pour recharger les batteries. C'est pourquoi on désigne cette technologie sous le nom de "Range Extender". Ses représentants typiques sont l' Audi A1 e-tron et la BMW i3.
  • L'hybride parallèle: Les moteurs électrique et à combustion sont ici activés en chaîne. Selon les situations, c'est l'un ou l'autre qui entraîne le véhicule. Si le moteur électrique est actif, le moteur à combustion est désactivé. Cependant, lorsque les batteries sont vides ou que la voiture accélère, celui-ci prend en charge l'entraînement des roues. Les batteries sont alors chargées grâce à un générateur. Une voiture représentant cette catégorie est la Honda Civic Hybride.
  • L'hybride mixte: cette forme de motorisation combine les formes séquentielle et parallèle. Selon le mode choisi et la situation de conduite, le moteur à combustion ne fera que charger les batteries (entraînement séquentiel) ou soutiendra la motorisation électrique (entraînement parallèle). Parmi les modèles de ce type, on retrouve la Chevrolet Volt, l' Opel Ampera et la Toyota Prius.
  • Plug-in-Hybride: cette forme constitue un élargissement de la technologie hybride de base. Le point nouveau est que les batteries ne sont pas uniquement rechargées par le moteur à combustion, mais le sont aussi par une prise de courant continu. L'avantage : plus la capacité des batteries est importante, plus grande sera l'autonomie en cas d'entraînement par le moteur électrique seul. Les représentants typiques du Plug-in sont l' Audi Q7 e-tron, la BMW X5 xDrive40e et la Mitsubishi Outlander PHEV.

La "voiture du 21ème siècle" et son histoire

1997 est l'année de naissance des autos hybrides modernes. C'est cette année-là qu'a débuté la vente de la Toyota Prius, le premier véhicule hybride produit en grosses séries. Son slogan : "Juste à temps pour le 21ème siècle !" Mais en observant l'Histoire, on constate que le concept de voiture hybride est apparu 100 ans plus tôt. Le premier modèle supposé a été produit par le constructeur espagnol La Cuarda, qui a combiné en 1899 un moteur électrique avec un moteur essence 5 cv. Alors que les autos électriques de l'époque se répandaient massivement, l'hybride n'a pas joui du même succès. Lorsque les moteurs à combustion commencèrent à dépasser les moteurs électriques, les voitures à entraînement mixte restèrent définitivement à la traîne. Seul le domaine des transports publics a révélé une niche, avec les bus à moteur électrique.

L'état américain de Californie a contribué aux premiers succès de l'auto hybride moderne, en publiant des réglementations toujours plus sévères contre les émissions polluantes. L'objectif était d'atteindre un niveau zéro d'émissions polluantes, avec une voiture sans gaz d'échappement. En 2003 au plus tard, 10% des voitures en circulation devaient respecter ces normes. Ces conditions sur un marché de grande importance ont été un point déterminant grâce auquel les constructeurs allemands et japonais se sont de nouveau fait concurrence. Ils ont pu s'inspirer en la matière de plusieurs études et prototypes qui avaient été conçus durant les 30 années précédentes. Toyota avait ainsi conçu, au milieu des années 70, un moteur électrique avec entraînement par turbine à gaz pour la Toyota Sports 800, et Audi avait présenté en 1980 une Audi 100 Avant quattro avec motorisation électrique.

L'avant de l'Opel Ampera Mitsubishi Outlander PHEV

L'offre en voitures hybrides a augmenté lentement à partir de 1995, et elle s'améliore plus rapidement depuis 2005. Outre les petits ateliers tels que Aptera, Fisker Automotive ou swisscleandrive, les plus grands constructeurs se lancent à présent à grande échelle sur ce sujet. General Motors commercialise aux Etats-Unis la Chevrolet Volt avec moteur E-Flex, et en Europe un modèle de construction similaire est proposé sous le nom d'Opel Ampera. PSA Peugeot Citroën développe en série la motorisation hybride diesel/électrique, implantée pour la première fois sur la Peugeot 3008 HYbrid4. Volkswagen travaille sur un moteur hybride pour la Golf et la Passat, et la filiale Porsche présente son SUV Cayenne dans une version hybride. La E 300 BluTEC Hybrid de Mercedes-Benz ainsi que l'ActiveHybrid5 de BMW marquent des points grâce à leur consommation très faible et d'excellentes sensations de conduite.

La diversité est payante : début 2015, plus de 100 000 autos hybrides roulaient déjà sur les routes allemandes, soit quatre fois plus que le nombre de voitures purement électriques. Les hybrides sont également disponibles en plus grande quantité sur le marché de l'occasion. Comme le montre le succès ininterrompu de la Toyota Prius, les modèles sont devenus très fiables depuis leurs débuts. La transition entre le moteur à combustion et le moteur électrique n'est désormais quasiment plus perceptible. Et les véhicules hybrides étant le plus souvent conduits par des fans de nouvelles technologies, ils sont généralement très bien entretenus.