Essai: Ford Mondeo Clipper 2.2 TDCi – Chasseuse de Premium

Si la Ford MondeoClipper 2.0 TDCi 163 est déjà un rêve de représentant, alors avec ses 200 ch, la 2.2 TDCi doit carrément être un fantasme. Ou le rêve du patron. Ou bien n'est-elle juste pas assez premium?

Première constatation: pour le vaisseau amiral de Fordqu'est cette Mondeo, le mot "vaisseau" n'est pas le moins du monde exagéré. Que ce soit à l'avant, aux places arrière ou dans le coffre, on dispose d'un océan d'espace où tout et tout le monde trouvera sa place. Particulièrement dans cette Clipper, comme on nomme les breaks chez Ford.

Dans cette Ford, on ne rabat pas la banquette avec autant d'aisance et de grâce qu'avec le système Flex de l'Opel InsigniaSportsTourer, mais le résultat est le même: une zone de chargement parfaitement plane. Notre version était en outre équipée d'un plancher de coffre coulissant (550€), ce qui est un must absolu si on a l'habitude de charger des objets lourds ou encombrants. Par contre, la porte de coffre à ouverture/fermeture automatique n'est pas disponible chez Ford, même en option.

BLIS et courtoisie

Sur la Mondeo, les vitres arrière surteintées (260€) sont franchement sombres. Dès la tombée du jour, elles entament un peu trop la visibilité périphérique. De plus, notre modèle d'essai n'était pas équipé de capteurs de parking et dans un gros bébé comme la Clipper, c'est un handicap. Un handicap éliminé moyennant 450€, le prix de capteurs à l'avant et à l'arrière. Pas donné mais tout aussi salvateur, le système de surveillance d'angle mort nommé BLIS, à 575€. BLIS est l'acronyme de "Blind Spot Information System", un système qui allume une lampe LED située dans les rétros extérieurs lorsqu'un véhicule se trouve dans l'angle mort. En plus d'être un élément de sécurité, ça aide à être courtois dans le trafic.

La plus rapide, sur papier

Extérieurement, seul le double échappement trahit le fait qu'il ne s'agit pas ici d'une Mondeo "ordinaire", mais bien du haut de gamme diesel. Avec un 0-100 abattu en 8,3 secondes, cette Mondeo 2.2 TDCi compte parmi les diesels les plus rapides de tous les temps. Mais dans la pratique, son gros turbo (PSA utilise le même bloc, mais avec deux petits turbos) jette une ombre au tableau. Sous 2.000 tours, de longues secondes s'égrainent avant qu'il reprenne le mouvement au rapport supérieur. C'est ce qu'on appelle l'inertie du turbo. Les émissions de CO2 annoncées sont de 159 g/km et avec un style de conduite normal, la conso est de 6,8 l/100 km.

Sentiment premium à bord

Depuis le facelift, le sentiment premium à bord a vraiment été renforcé. La console centrale présente des lignes fluides, les matériaux sont de meilleure qualité et plus raffinés et l'habitacle jouit d'un éclairage d'ambiance à LED. Le système de navigation Premium s'opère via un écran tactile 7 pouces désormais habituel. Il est en promo en ce moment, à 1.350€. Et pour ce qui est du confort, les suspensions pilotées (CDC) livrent un excellent travail. Si efficace même que les modes Sport et Confort semblent superflus.

Conclusion? A un prix catalogue de 33 500€, la Ford Mondeo Clipper est une (presque?) premium qui vous en donne pour votre argent.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus