Présentation: Volkswagen Touran facelift – Plus de classe, moins de soif

Après le nouveau Sharan, Volkswagen révèle à présent le facelift de son petit frère: le Touran. Il est considérablement embelli et reçoit quelques nouvelles mécaniques.

Visuellement, le Touranse rapproche du look de l'actuelle Golf. De quoi donner au Touran une allure plus affûtée. En cochant l'option phares xénon, on reçoit d'office les feux de jour. A l'arrière, Volkswagenopte pour des feux au dessin plus horizontal au lieu des gros machins carrés d'autrefois. A l'arrière du toit, on observe un minuscule spoiler qui améliore l'aérodynamisme. La lunette arrière est agrandie, ce qui donne une meilleure visibilité en manœuvres.

Meilleure visibilité

Dans l'habitacle, VWa tenté de donner un peu de charme à la planche de bord jadis si sévère. De nouveaux matériaux, un nouveau design des instruments et des touches de chromes ci et là font bien la farce. Enfin la visibilité arrière depuis le siège conducteur a été améliorée, par l'adoption d'appuie-tête rabattables sur les deuxième et troisième rangées de sièges.

DCC

Dans la liste d'options, on relève deux nouveautés importantes. Le Touran peut à présent recevoir un GPS à écran tactile, ainsi qu'une suspension pilotée DCC qui permet de choisir entre un réglage confort et un plus sportif.

Motorisation

Côté mécanique, le 1.6 TDI common rail descend à 105 ch mais gagne l'appellation BlueMotion Technology. Il consomme en moyenne 4,6 l/100 km, mais on ne connait pas encore ses émissions de CO2. Ce 1.6 TDI existe aussi en 90 ch. Le 1.2 TSI fait son apparition, lui aussi fort de 105 ch et annoncé pour 6,4 l/100 km.

Les prix et dates de lancement pour la France sont encore à déterminer, mais il devrait arriver dans les concessions à la rentrée.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus