Prise de contact: Renault Mégane CC – Prête pour l'été

En ce moment chez Renault, il n'y en a que pour les cabrios. A Genève on a pu voir la Wind, et nous voici à présent au volant de la Mégane Coupé-Cabrio. Comme la précédente, elle présente un toit rigide escamotable. Mais Renault apporte ici quelques sérieuses améliorations.

Les lignes sont plus distinguées mais le choix d'un toit pliable imposant et d'un coffre à-même de pouvoir l'accueillir ne permet toujours pas de donner à la Mégane CC un arrière particulièrement élégant.

Le toit est signé par les Allemands de Karmann. D'une pression sur le bouton, il va automatiquement se cacher en 20 secondes dans le coffre. Seule une petite vitre subsiste, entre les appuie-tête arrière. Ca, c'est nouveau et ça protège les passagers des turbulences. Même toutes vitres baissées, ce système permet de rouler à un rythme assez soutenu sans être trop dérangé. Vitres levées et vrai coupe-vent en place, c'est carrément sur autoroute que l'on peut confortablement rouler décapoté.

Beaucoup de verre

Même lorsque le toit est fermé, l'habitacle est inondé de lumière grâce à la vaste surface vitrée (près d'1 m²). Et à souligner dans un cabriolet (target=undefined): le filtrage des bruits aérodynamiques toit fermé est remarquable.

Comme sa devancière, cette Mégane CCest plus une voiture de balade qu'une sportive. Un caractère dont on prend bien conscience avec le moteur essence 1.4L Turbo de 130 ch. Il a beau être plein de bonne volonté, il doit tout de même traîner 1,6 tonne, ce qui explique les 11 secondes pour le passage 0 à 100 km/h et les 200 km/h en pointe. Selon Renault (target=undefined), cette version se contente de 7,3L/100 km (CO2: 169 g). A condition de ne pas trop la pousser, à notre avis. Les autres choix en essence sont des 110 et 180 ch.

Diesel

Bien sûr Renault propose des diesels: 110, 130 ou 160 ch. Les motorisations les plus puissantes sont réservées à la plus chère des finitions, la GT. Les consos des diesels varient entre 5,0 et 6,7 litres (130 à 175 g/km de rejet de CO2).

La Mégane CC est, disons, la plus relax de la famille. Non seulement elle est la plus lourde, mais sa carrosserie est aussi la moins rigoureuse. Même l'assistance de direction semble parfois être aux abonnés absents. Le niveau de confort par contre est excellent. Le cabrio Mégane glisse imperturbablement sur les plaies et les bosses du revêtement.

L'intérieur suit la même philosophie, avec un équipement de base particulièrement riche. On peut embarquer à quatre et en mode Coupé, le coffre accueille 417 litres de bagages. En mode cabrio, il en reste 211. Le montant de pare-brise est repoussé loin devant, ce qui supprime l'impression qu'on avait d'être collé à la vitre. Une vraie amélioration.

Prix

Pour la moins chère des CC – 1.6 essence 110 ch – il faut débourser 24 050€. L'équipement standard comprend entre-autres l'ESP, les arceaux qui protègent en cas de retournement, une foule d'airbags, la climatisation automatique, les jantes alliage, la radio-CD et la connexion Bluetooth. Le diesel 110 ch avec filtre à particules est facturé 26 600€. Dès à présent en concessions.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Ferrari F8 Spider : Pilule bleue

Actualité auto

Bugatti Chiron 300+ : Du record à la production

Actualité auto

Porsche Taycan : 450 km d'autonomie électrique… et 260 km/h en pointe !

Actualité auto
Afficher plus