Rapport: Arnold-Benz Motor Carriage – Triste Première Mondiale…

Au Concours d'Elégance de Hampton, qui se tiendra en septembre, les visiteurs pourront admirer celle qui inaugura une pratique dont nous nous serions tous bien passés…

Cette Arnold-Benz Motor Carriage de 1896 n'est pas la première automobile du monde, mais elle lui ressemble. En effet, pour la construire, un ingénieur agronome britannique nommé William Arnold avait acquis une licence Benz, et on reconnait certaines caractéristiques de la vraie première voiture du monde, mère de toutes les Mercedes.

8 mph

Alors si elle n'est pas la première automobile, qu'a-t-elle donc inauguré? Réponse: l'excès de vitesse. Au Royaume-Uni, au tout début de l'automobile, la loi stipulait que toute voiture devait être précédée d'un homme à pied agitant un drapeau rouge, et la vitesse maximale autorisée était de 2 miles à l'heure, soit 3,2 km/h. En ce jour de 1896, Walter Arnold, probablement un fils de William, avait enfreint toutes les règles puisqu'il n'était pas précédé de l'homme au drapeau réglementaire, et roulait à la vitesse faramineuse de 8 miles à l'heure, un peu moins de 13 km/h. Il fut intercepté par un policier… à vélo, fut condamné à une amande de 2 shillings (quelques 82€ aujourd'hui) et fut aussi probablement le premier jeune homme à se faire engueuler par son père pour avoir fait le couillon avec la bagnole. En gros, nous sommes tous les enfants de Walter Arnold.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus