Rapport: Citroën Ami One Concept – Au-delà du marketing…

Le constructeur français vient de dévoiler les images d'un petit concept qui sera dévoilé à Genève. Et derrière le blabla marketing sur "la nouvelle mobilité", se cachent de réelles idées d'avenir.

Citroën nous explique d'abord que son concept étant électrique, accessible sans permis dès 16 ans (voire plus jeune dans certains pays), long d'à peine 2,5 m et adapté tant au concept de voiture partagée, qu'à ceux de la vente ou de la location toutes durées, il est "la solution aux besoins de tous en matière de mobilité urbaine de demain", ou un truc bateau du genre. Bref, Citroën fait mine de réinventer à la fois la Smart, le Renault Twizy et les services d'auto-partage. Mais au-delà de tout cela, l'Ami One est un petit panier plein de réelles idées.

De vraies solutions aux vrais problèmes.

Sans enfiler notre gilet jaune, nous avons envie de dire qu'un des vrais problèmes pour à peu près tout le monde actuellement, c'est que tout semble devenir hors de prix, à commencer par les voitures. Et c'est là que quelques idées de l'Ami One apportent des réponses.

Par exemple, les poignées de porte intérieures et extérieures sont remplacées par des sangles, vraisemblablement bien moins chères à produire que des poignées. Ensuite, les panneaux de "carrosserie" avant et arrière sont rigoureusement identiques, ils sont juste positionnés dans des sens différents. Idem pour les ailes : avant gauche = arrière droite, avant droite = arrière gauche. Les rétros extérieurs peuvent être démontés et remontés indifféremment d'un côté ou de l'autre et enfin, même les portières sont interchangeables, l'astuce étant de proposer deux sens d'ouverture selon le côté de la voiture. Voyez la vidéo, c'est plus clair.

Rien que sur les éléments que nous venons de citer, on passe de 10 pièces différentes à construire pour une voiture classique, à 4. Vous imaginez la réduction des coûts de construction, donc du prix de vente ? Encore deux trucs : le toit ouvrant en toile fonctionne (attention, c'est un choc) manuellement, et le siège passager est fixe. A-t-on vraiment besoin de plus dans une mini voiture de ville ? A-t-on besoin d'alourdir la voiture et la facture avec un toit électrique et des glissières de siège passager ?

A notre avis, Citroën met ici le doigt sur une clé essentielle dans le cadre d'une réduction de l'empreinte écologique d'une voiture : il faut sim-pli-fier ! D'ailleurs ce concept est si simple, qu'au lieu de lui donner le nom de l'Ami, version chic et évoluée de la 2CV, nous lui aurions donné le nom de la référence en simplicité : Deuche One Concept. Ils servent décidément à rien, ces types du marketing…

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus