Rapport: Ferrari Dino – Retour confirmé pour 2019

Le monde de l'automobile est plein de revivals parfois dispensables, mais en voici un qui était très attendu. Le Big Boss de Fiat l'a confirmé: il y aura "bientôt" une nouvelle Dino sur les routes.

Avant tout, petit cours d'histoire. Dino, de son vrai nom Alfredo, était le fils aîné d'Enzo, amoureux de mécanique comme papa et qui créa notamment des moteurs V6 pour les F1 Ferrari. Il était destiné à succéder à son père mais mourut en 1956 à l'âge de 24 ans, des suites d'une maladie génétique. Par la suite, Enzo baptisera "Dino" bien des voitures de compétition à moteur V6. Ce n'est qu'en 1968 qu'apparaît la première voiture de route portant la marque Dino, et non Ferrari, Enzo ne désirant pas voir de voiture 6 cylindres au sein de son illustre marque. Cela étant, les Dino feront des petits dans la marque Ferrari, puisque la célébrissime 246 s'inspire des formes et de l'architecture à moteur central arrière des Dino.

V6, encore

Bref, c'est à l'occasion de la présentation à la presse de la nouvelle 488 GTB, qui justement se veut un hommage à la 308, elle-même inspirée des Dino (y a comme un karma, là, non?) que Sergio Marchionne a déclaré que la question du retour du nom Dino n'était pas "si" mais "quand". L'homme donne encore quelques précisions. Premièrement, que la future Dino sera un modèle de la gamme et non une marque parallèle comme ce fut le cas jadis. Ensuite que la Dino n'aura pas vocation à être une Ferrari d'entrée de gamme ou à "faire du volume". Enfin que les études de faisabilité d'un moteur V6 se sont avérées "positives".

Selon toute vraisemblance donc, la future Dino serait une déclinaison plus sportive (moins GT) de la California T, devrait afficher un tarif à peu près similaire (quelques 200.000€) et recevoir un V6 biturbo de plus ou moins 500 ch. Sachant qu'on trouve déjà des moteurs de ce genre chez Maserati et que, selon les plans, Alfa devrait monter en gamme et utiliser les mêmes mécanique, tout cela tient la route. Enfin il faut savoir que Ferrari sera bientôt une entité séparée du groupe Fiat, et ne pourra du coup plus profiter de la "moyenne de gamme" en termes d'émissions de CO2. Ferrari doit donc faire baisser sa propre moyenne, ce qui confirme encore qu'un downsizing a du sens. Bon, 2019, c'est loin. Allez les gars, mettez le turbo! Deux turbos, en fait.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

BMW Série 2 Gran Coupé : L'habit ne fait pas le moine…

Actualité auto

Porsche Taycan 4S : Il y a entrée de gamme et entrée de gamme.

Actualité auto

Jost Capito : "Une VW R, c'est comme une panthère noire."

Actualité auto
Afficher plus