Rapport: Hyundai i20 WRC – Neuville offre une première victoire à Hyundai

Son week-end avait démarré avec neuf tonneaux, et pourtant Thierry Neuville a terminé le rallye d'Allemagne sur la première marche. Il offre du coup à Hyundai sa première victoire l'année-même de son retour en WRC.

Thierry Neuville vainqueur du Rallye d'Allemagne! Invraisemblable! Personne n'aurait parié sur ce résultat à l'entame du week-end. On peut même dire que la présence de Neuville au départ est un petit miracle.

Durant le Shakedown, la petite séance d'essai durant laquelle les pilotes peuvent tester une dernière fois leur voiture avant le départ du rallye, ça s'est plutôt mal passé. Neuville s'est quelque peu emballé et a mis sa Hyundai i20 au tas. La voiture est partie en tonneau, a fait neuf tours, et le belge peut remercier le ciel qu'un poteau en béton ne se soit pas trouvé sur sa trajectoire. C'est ce que se sont aussi dit le pilote et son copilote Gilsoul, après avoir prononcé quelques "Fck" de circonstance. Hyundai pourrait d'ailleurs peut-être proposer une série spéciale i20 Fck, sur le thème de la robustesse.

Dix-huit heures de travail plus tard, les mécanos avaient remplacés tous les éléments de carrosserie, toit compris. Neuville a donc pu se présenter au départ, et il faut lui reconnaître au-moins ceci: il ne s'est pas laissé gagner par le souvenir de l'accident. Le Belge a livré une très belle course, et a récolté le fruit de son travail dimanche, quand son principal concurrent est à son tour parti à la faute. Fidèle à sa tradition, le Rallye d'Allemagne a été une épreuve durant laquelle il fut particulièrement difficile d'être constant, mais Neuville y est parvenu de façon magistrale en conservant son calme. Mieux encore: Dani Sordo a offert le doublé au constructeur coréen.

Des jours difficiles

Hyundai peut donc se vanter d'avoir décroché une très belle victoire dès la première année de son véritable retour en compétition. "Le Team a fait un travail fantastique en réparant ma voiture à temps après mon accident. Ca a été trois jours difficiles, mais on a pu gérer la pression", raconte Neuville. Le Belge est à présent cinquième au classement mondial, derrière Sébastien Ogier et sa VW Polo.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Actualité auto

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Actualité auto
Afficher plus