Rapport: Peugeot 208 – Petite, mignonne et électrique

Début mars, à Genève, Peugeot présentera cette jolie nouvelle 208. Elle arrivera sur les routes à l'automne 2019, et sera d'entrée disponible en version électrique.

On peut dire qu'en ce moment, Peugeot pète vraiment la forme sur le plan du design. Après les réussites que sont les 3008 et 508, Peugeot dévoile aujourd'hui la 208, infiniment plus jolie que sa devancière. Le constructeur ne donne pas encore les dimensions exactes, mais la nouvelle Peugeot 208 peut déjà se vanter d'être pleine de caractère. Seule la version 5 portes est visible sur les images, et bien que rien ne soit sûr, il est peu probable qu'elle existe en 3 portes, ce type de carrosserie étant actuellement très peu demandée.

Electrique

Chose importante à retenir : Peugeot proposera dès le lancement une version électrique de la 208. Elle recevra des batteries de 50 kWh autorisant une autonomie de 340 km selon les normes WLTP plus réalistes, contre 450 km selon les normes NEDC. Ces batteries seront logées sous le plancher, et n'empièteront donc pas sur le volume du coffre. On pourra recharger sur secteur en 6 heures, mais moyennant une installation triphasée ou un Wallbox, le temps de charge tombera à 5 heures 15 minutes. Sur borne rapide 100 kW, il ne faudra que 30 minutes pour récupérer 80% de charge. Le moteur développe 136 ch et 260 Nm, de quoi abattre le 0-100 en 8,1 secondes. On en sait donc déjà beaucoup, mais pas encore combien coûtera la 208 électrique.

Moteurs classiques

Peugeot proposera bien sûr aussi des solutions plus classiques pour la nouvelle 208, qui est 30 kg plus légère que l'actuelle. Il y aura le 3 cylindres essence 1.2 turbo, qui répond aux normes Euro6D et sera décliné en 75, 100 et 130 ch, et le 4 cylindres 1.5 turbo diesel 100 ch, répondant aux normes Euro6D-Temp. Peugeot affirme que les valeurs de CO2 sont encore en baisse, mais n'avance encore aucun chiffre.

Intérieur digital

En plus d'un look extérieur séduisant, Peugeot a aussi commis un habitacle moderne faisant la part belle au digital, avec par exemple un choix de trois dimensions pour l'écran tactile du système multimédia. Le petit volant est conservé, et si on opte pour la boîte auto 8 rapports, on aura droit au Cruise Control adaptatif et à la conduite semi-autonome dans les files. Le Cruise Control adaptatif est aussi disponible avec la boîte manuelle, mais il n'opère alors qu'à partir de 30 km/h. Enfin, parmi les technologies, citons encore la reconnaissance étendue des panneaux de signalisation, l'aide active au maintien de voie et la fonction parking entièrement automatique.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Lotus Evija : 2.000 ch, la nouvelle frontière

Actualité auto

Visite au FCA Heritage Hub

Actualité auto

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto
Afficher plus