Rapport: Porsche 911 Cabrio – Un petit air de Speedster

Dans la foulée du coupé dévoilé fin novembre à Los Angeles, Porsche ne traine pas et dévoile déjà sa version cabrio. Elle démarrera sa carrière avec 450 ch.

Il n'aura fallu que 6 semaines à la 911 pour enlever le haut. La cabrio suit évidemment toutes les évolutions techniques et esthétique du coupé, avec par exemple une largeur totale sensiblement accrue, qui permet d'abriter des voies avant et arrière elles-aussi beaucoup plus large (45 mm à l'avant, 44 mm à l'arrière), qui promettent un comportement en courbe encore plus agressif.

15 secondes

La poupe de la 911 ayant sérieusement gagné en volume, la partie arrière de la carrosserie de la cabrio remonte plus haut que sur les générations précédentes, ce qui donne à la voiture un petit air de Speedster qui pourrait ne pas être du goût de tout le monde. La capote est évidemment en toile, elle est pourvue d'une vraie lunette arrière et la structure intègre des éléments de magnésium, destinés à éviter l'effet de gonflement lorsqu'on roule fermé à haute vitesse. Le nouveau système hydraulique de la capote permet de réduire le temps d'ouverture/fermeture à seulement 15 secondes, opération réalisable jusqu'à 50 km/h. Un petit volet coupe-vent électrique permettra de réduire les remous aérodynamique dans l'habitacle.

La 911 Cabrio démarrera sa carrière en versions Carrera S et Carrera 4S, avec le moteur 3.0 turbo de 450 et 530 Nm, uniquement associé à une boîte PDK 8 rapports. La plus rapide au 0-100 est la 4S, avec un temps de 3,8 secondes (3,9 pour la S), et même 3,6 secondes avec le Sport Chrono Pack optionnel. Puisqu'on parle d'options, la 911 Cabrio pourra pour la première fois être équipée du châssis sport PASM, caractérisé par des ressorts plus courts et plus rigides. Le nouveau mode de conduite "Wet" est par contre fourni en série.

La nouvelle Porsche 911 Cabrio peut déjà être commandée, au prix de 136.655€ pour la version Carrera S, 144.575€ pour la Carrera 4S.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Porsche 718 Spyder & Cayman GT4 : la pureté n'est pas morte !

Peugeot 2008 : Success Story, chapitre 2

Renault Zoé 2019 : toujours plus loin…

Afficher plus