Salon de Francfort : le début de la fin ?

Alors que le Salon de Francfort approche à grands pas, on apprend que de nombreux constructeurs, au contraire, s'en éloignent. Pour ce qu'on a coutume d'appeler les "grands salons", ça sent vraiment le pâté…

Depuis toujours, peu avant un Salon, nous vous dressons la liste des nouveautés qui seront dévoilés. Mais de plus en plus, dans le cas de Genève, Paris, Detroit ou, comme aujourd'hui, Francfort, nous dressons aussi une autre liste : celle des constructeurs qui ne feront pas le déplacement. Et cette fois, dans le cas du rendez-vous allemand, cette liste est incroyablement longue.

Bandeau-IAA-2019-e1558891359639

Salon local

Francfort a toujours figuré parmi les Salons les plus incontournables de la planète automobile, mais on se demande s'il n'est pas en passe de devenir un simple salon local germano-germanique. Car quelques-uns des plus grands groupes mondiaux ont décidé de ne pas réserver leur place cette année.

Passons sur General Motors, qui n'est plus représenté en Europe que par la Corvette et par Cadillac, ce qui ne représente guère d'énormes volumes de vente. Mais Toyota – donc Lexus – n'y sera pas non plus. Idem pour l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui n'enverra même pas Dacia. FCA se fait porter pâle, on ne verra donc pas les moindres Fiat, Alfa Romeo ou Jeep à Francfort. PSA garde ses Peugeot, ses Citroën et ses DS à la maison, ne se faisant représenter par la nouvelle marque – allemande – de la famille : Opel.

Opel-Corsa-2020-1280-02

Voilà pour les poids-lourds de l'industrie, mais ce n'est pas mieux du côté des petites : Volvo, Tesla, Suzuki et Mazda ne feront pas le déplacement, tandis que Kia (dont le siège européen est à… Francfort) se tâte encore. Enfin du côté du haut de gamme, il n'y aura au Salon ni Aston Martin, ni Ferrari, ni Maserati. Et plus choquant encore : seront absentes Bentley, membre du groupe VW, et Rolls-Royce, propriété de BMW.

Bentley-EXP 100 Concept-2019-1280-01

L'exception chinoise

Après Francfort, les prochains grands salons seront Detroit (janvier) et surtout Genève (Mars). Nous sommes déjà curieux de connaître la liste des (dés-)engagés. En revanche, nous ne nous faisons aucun souci pour Pékin (avril). Car celui-là et Shanghai, deux salons qui se déroulent en alternance un an sur deux, comme Paris et Francfort, sont toujours choyés par tous les constructeurs. Premier marché automobile mondial oblige…

180425-ŠKODA-KAMIQ-at-Auto-China-2018-in-Beijing

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Skoda Octavia: Quel style !

Actualité auto

Seat Mii Electric : Abordable et taillée pour la ville

Actualité auto

Citroën C5 Aircross Hybrid : Cherchez la lumière bleue

Actualité auto
Afficher plus