Passer au contenu principal
Message

Après ta connexion, tu pourras utiliser AutoScout24 de manière optimale

  • Synchronisation des favoris
  • Sauvegarder les recherches
  • Placer ton annonce

Dacia Sandero et Sandero Stepway : simple mais mature

Depuis la renaissance de Dacia en 2004, la Sandero est la voiture la plus populaire de la filiale roumaine de Renault. Aujourd'hui, le modèle populaire est prêt pour sa troisième génération. Sera-t-il à nouveau un succès commercial ?

La recette du succès de Dacia est facile à expliquer. Une technologie Renault éprouvée, des équipements sensés et donc des prix attractifs. Ainsi, depuis sa renaissance en 2004, la filiale roumaine de Renault a pu se targuer de plusieurs modèles à succès. Comme le Duster, le SUV compact et talentueux, et la Sandero.

La compacte du segment B s'est avéré être le modèle le plus populaire de Dacia. Depuis la première Sandero en 2007, 2,1 millions d'exemplaires ont été vendus. La Sandero représente ainsi 32 % de toutes les Dacia vendues. Plus de 1,3 million de ces voitures sont des Stepway, la version la plus aventureuse de la Sandero.

AS24 Sandero voor

Nouvelle base

Aujourd'hui, la Sandero en est à sa troisième génération. Les attentes de Dacia sont élevées et cette nouvelle mouture de la maison mère Renault n'est donc pas dotée de la meilleure plateforme pour rien. Elle repose sur la plateforme CMF-B de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. En d'autres termes : la base des Renault Clio et Captur, et du Nissan Juke.

Une nouvelle structure qui rend la Sandero plus rigide et plus sûr en cas de collision, en profitant également de caractéristiques de sécurité supplémentaires. Il ne faut pas s'attendre à une assistance au maintien de voie non plus, mais l'avertisseur d'angle mort fait son apparition pour la première fois. Une révolution pour la marque roumaine. En tout cas, la nouvelle base se fait aussi sentir à l'intérieur : cette nouvelle Sandero présente un aspect frais et moderne, et dans les versions les plus chères, vous obtenez un écran d'info-divertissement vertical avec écran tactile, Apple CarPlay et Android Auto. Les versions de base sont livrées avec un support pour smartphone et une application, bien que cette combinaison n'ait pas fonctionné parfaitement lors de notre essai...

La nouvelle Sandero est également bien plus sûre d'elle. Elle bénéficie de voies plus larges et, à 4,09 mètres, elle est un peu plus longue qu'avant. Nous voyons également une signature lumineuse en forme de Y dans les phares et les feux arrière, des flancs plus musclés et une ligne de toit différente. La Sandero Stepway reçoit le même traitement qu'auparavant, avec d'autres pare-chocs, du plastique autour des passages de roues, des rails de toit et une hauteur totale accrue. Mais elle utilise également des lignes plus serrées et plus nettes, et devient ainsi plus mature.

AS24 Sandero interieur

Pas encore d'hybride

La nouvelle plateforme n'introduit pas encore de technologie hybride ou électrique sous le capot. La Sandero utilise donc toujours des moteurs à essence classiques, tandis que le diesel a été mis au placard. A la place, Dacia introduit une version Eco-G, un 3-cylindres de 1,0 litre de 100 ch tournant à l'essence et au LPG. Le reste de la gamme de moteurs se compose du SCe 65, un 1.0 3-cylindres atmosphérique de 67 ch, et du TCe 90, qui produit 91 ch avec un turbo. Les changements rapports se font manuellement, ou sur le TCe 90, en option, via une transmission à variation continue.

AS24 Sandero frontaal

Pieds léger

Lors de notre première rencontre, cette boîte de vitesses CVT s'est avérée fonctionner agréablement et sans problème dans la circulation urbaine. "Notre" Sandero Stepway avec TCe 90 n'est pas une championne du sprint (0-100 km/h ne prend pas moins de 14,2 secondes) mais elle sait s'y prendre avec sa transmission à variation continue et son rythme rapide. Sur l'autoroute, cela devient plus difficile, surtout lors des dépassements. Si vous passez beaucoup de temps sur le tarmac à hautes vitesses, vous feriez mieux de regarder pour une version à boîte manuelle.

Une brève introduction à la Sandero "classique" avec boîte de vitesses manuelle et le TCe 90 montre son côté plus enthousiaste. Changer de rapport soi-même semble également être un peu plus économique et plus propre : cela permet d'économiser un demi-litre aux 100 km et plus de 10 g/km de CO2. Dans tous les cas, le TCe 90 avec boîte manuelle est une combinaison agréable : vif et énergique, avec un timbre qui n'est réellement présent qu'en charge.

En matière de maniement, la nouvelle Dacia Sandero est également plus mature que sa devancière. Les voies plus larges, en particulier, apportent une plus grande stabilité. Le comportement de conduite est donc rassurant et sûr, tandis que le confort ne cache pas son influence française : sur les routes accidentées et rugueuses, la suspension sait parfaitement comment se comporter.

AS24 Sandero rijdend

Prix

Le prix d'attaque de moins de 9 000 euros attire évidemment l'attention, mais ce n'est peut-être pas la version que vous souhaitez. Après tout, vous n'obtenez que le SCe 65 atmosphérique et lent, dans la version de base Access. La version la plus intéressante est sans aucun doute la version Confort, avec des rétroviseurs à réglage électrique – oui, les versions de base le font encore manuellement –, la climatisation, l'écran tactile, les vitres électriques et le capteur de pluie. Vous payez alors un peu plus de 12 000 euros pour le TCe 90 approprié. C'est aussi le prix de départ de la Sandero Stepway.

AS24 Sandero achter

Conclusion

La nouvelle base permet à cette Dacia Sandero de faire un nouveau bond en avant. Cette troisième génération est donc un peu plus mature, sans pour autant renier son "retour aux sources". Il est vrai que la technologie hybride ou les aides à la conduite étendues ne sont pas encore présentes, mais un coup d'œil au catalogue des prix vous fera vite oublier tout ça…

Prêt pour la prochaine étape