Passer au contenu principal

Renault Captur : En net progrès !

A en juger par son carton commercial, l’ancien Captur avait tout pour plaire dans son segment ! Mais après avoir essayé la nouvelle génération en finition haut de gamme Initiale Paris, nous pouvons dire que Renault ne s’est pas reposé sur ses lauriers, loin de là !

C'est en Grèce que le constructeur au losange nous a invités à prendre les commandes de la 2e génération du Captur, et du côté d’Athènes, nous avons croisé pas mal de propriétaires de l’ancienne mouture qui n’avaient d’yeux que pour notre modèle d’essai ! Il faut dire qu’avec 1,5 million d’exemplaires vendus depuis 2013, le Captur est l’un des ténors de son segment en Europe.

All-new-Renault-Captur-Arctic-White 012

Coup de crayon moderne

On peut comprendre que le nouveau Captur ait tapé dans l’œil des Athéniens : plus large, plus musclé, plus athlétique… Si nous devions le personnifier, nous dirions qu’il est devenu plus charismatique. Ce n’est pas (plus ?) une Clio haute sur pattes, surtout si on le suit. Les feux arrière en forme de C sont inédits chez Renault, ce qui le rend très moderne.

All-new-Renault-Captur-Arctic-White 038

Plus sérieux (là où il devait l’être)

Plus charismatique, le nouveau Renault Captur est aussi bien plus mature. Dans l’habitacle, de nombreux plastiques sont moussés et de bonne qualité, surtout avec le cuir de la finition Initiale Paris. On ne peut plus lui reprocher d’avoir un intérieur « low-cost ». Le Captur se montre par ailleurs plus généreux avec ses occupants, grâce aux 11 cm gagnés en longueur (+ 2 cm en empattement). La banquette arrière coulisse maintenant sur 18 cm (+ 2 cm) et le coffre grandit pour devenir un sérieux atout de ce modèle : 536 litres (+ 81l).

All-new-Renault-Captur-Arctic-White 042

Meilleur mais sans parti pris

Sur la route aussi, on constate assez vite qu’il a progressé. La direction est mieux calibrée et la commande de boîte manuelle se montre plus précise. En optant pour la boîte automatique EDC, on a même droit à une console flottante qui dégage de l’espace à bord : on peut stocker de petits objets devant la commande de boîte ou en-dessous de celle-ci. Bien vu ! Et en plus, c’est design !

Côté châssis et amortissement, aucun reproches particuliers à formuler. Le nouveau Captur n’a pas vraiment de parti pris entre confort et dynamisme : il peut se montrer doux, tout en plaisant à ceux qui aiment une conduite plus active. Son moteur 1.3 TCe lui va à ravir, déjà avec 130 chevaux. La version de 155 chevaux n’apporte donc pas un grand « plus », si ce n’est 30 Nm supplémentaires. Dans les deux cas, nous avons apprécié la sagesse de cette motorisation, pas gourmande pour un sous : les 6,2 l/100 km annoncés peuvent être atteints sans grande difficulté.

All-new-Renault-Captur-Arctic-White 019

FR Un dernier mot s’impose concernant les aides à la conduite, secteur dans lequel Renault s’est vraiment bien mis à niveau pour affronter les nombreux concurrents du segment B-SUV. Alerte de franchissement de ligne, assistant au maintien de voie, caméra 360°, régulateur de vitesse avec Stop & Go, etc : le Captur est au point ! La commercialisation débutera en janvier 2020.

All-new-Renault-Captur-Arctic-White 023

Renault Captur Initiale Paris TCe 155 EDC
Moteur 4 cil. turbo, essence, 1.333 cc
Puissance 155 ch à 5.500 t/min
Couple 270 Nm à 1.800 t/min
0-100 km/h 8,6 sec
Pointe 202 km/h
Consommation 6,2 l/100 km
Moyenne de l'essai 6,4 l/100 km
CO2 139 g/km
Prix n.c. (commercialisation janvier 2020)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Test comparatif: VW Golf vs. Renault Mégane – Qui a l'avantage ?

Essais · Comparer les essais
Afficher plus