Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Subaru Solterra : chacun sa route, chacun son chemin

Ce n'est pas tous les jours que Subaru lance un nouveau modèle, encore un SUV électrique ! Le Subaru Solterra est-il une bonne électrique, une bonne Subaru ou les deux ? Autoscout24 l'a découvert en avant-première !

Pro

Points forts

  • Look sympa
  • Comportement routier
  • Intérieur spacieux...
Contra

Points faibles

  • ... mais coffre moyen
  • Concurrence très forte
  • Prix ?

Aucune marque niche n'est aussi consciente de sa position que Subaru. La marque japonaise ne semble vouloir servir que les clients européens qui recherchent réellement une Subaru : un SUV à la transmission intégrale permanente, à la technologie fiable et avec pack de sécurité complet. Le Solterra est sur la même voie, mais dans le monde de l'électricité.

Subaru Solterra (2022) rijdend, vooraanzicht

La plus belle Subaru jamais vue ?

Pour cela, la marque japonaise a fait appel à Toyota. Il faut dire que, tout comme pour les frères jumeaux BRZ/GT86, Toyota et Subaru ont travaillé ensemble sur un SUV électrique. Le résultat est ainsi techniquement et visuellement identique, à quelques détails près. Chez Toyota, il s'appelle bZ4X. Chez Subaru, il est baptisé Solterra.

Qu'est-ce donc ce nouveau Solterra ? Un SUV de 4,7 mètres de long avec une ligne de toit fortement inclinée. Il en résulte en un SUV au look dynamique et aux lignes sportives. La plus belle Subaru depuis des années ? C'est peut-être bien le cas. Bien que ce ne soit pas une tâche difficile. À l'intérieur, le Solterra laisse également une impression de qualité et d'espace. Grâce au tableau de bord large et bas qui abrite deux écrans numériques et offre une bonne visibilité panoramique.

Subaru Solterra (2022) interieur

4x4 permanent

Subaru s'est fait un nom avec sa transmission intégrale permanente. Ce qui signifie que lorsqu'il s'agissait de l'arrivée d'une électrique, elle ne se pouvait de faire sans. Pendant le développement du duo, la marque japonaise est restée sur ses positions pour s'assurer que Toyota comprenait que Subaru voulait développer une puissante machine tout-terrain. Par conséquent, la garde au sol de 21 cm est remarquablement élevée et le Solterra dispose d'une transmission à quatre roues motrices permanente.

Deux moteurs électriques (un sur chaque essieu) sont alimentés en continu lors la conduite, alors que la concurrence envoie généralement de l'énergie à un essieu et ne puise dans le deuxième essieu que lorsque l'adhérence est perdue. La puissance totale est de 218 ch avec 335 Nm de couple. La batterie faisant partie intégrante du châssis offre une capacité de 71,4 kWh. Des chiffres qui placent ce Solterra en bonne position par rapport à la concurrence. Idem pour la charge de 6,6 kW en courant alternative (11 kW en option) et 150 kW en continu.

Subaru Solterra (2022) interieur 2

Comme un puissant SUV

Que donne la première électrique de Subaru sur la route ? Le grand avantage de la coopération avec Toyota est que Subaru peut s'appuyer sur des décennies d'expérience dans le domaine de l'électrification. Après tout, Toyota vend des hybrides auto-rechargeables depuis les années 90.

De notre côté, on a eu l'occasion de prendre le volant d'un prototype sur le tarmac du centre d'essais d'Aldenhoven en Allemagne. Dès les premiers tours de roue, on remarque que le Solterra se veut un SUV solide et robuste. Notamment parce qu'il ne fait guère d'efforts pour cacher ses deux tonnes. Il est donc plus solide que sportif. Les accélérations sont linéaires, la tenue de route est garantie grâce à la transmission intégrale et la suspension est peut-être un peu trop ferme. Mais cela pourrait aussi être dû aux jantes de 20 pouces de notre véhicule d'essai. Des jantes de 18 pouces semblent un choix plus logique pour notre pays.

Subaru Solterra (2022) rijdend, vooraanzicht 2

Quelques points d'interrogation

La première Subaru électrique se présente donc comme une véritable Subaru, et c'est plus important que vous puissiez l'imaginer. Parce que Subaru et ses propriétaires, c'est une histoire d'amour. Pourtant, il y a quelques points d'interrogation autour de ce Solterra. Pour commencer, le coffre. Avec ses 464 litres, on ne peut pas dire qu'il soit le plus spacieux. En outre, il manque encore quelques chiffres importants pour le moment. On n'a pas les chiffres officiels de consommation, on ne sait pas combien il peut tracter et, plus important encore, on n'a toujours pas d'info sur le prix.

Il faudra donc se contenter d'informations provenant…des discussions autour de la machine à café. On sait donc que, techniquement, le bZ4X identique ne peut tracter que 750 kg et que sa version quatre roues motrices offre une autonomie de 470 km. Toutefois, la consommation correspondante de 15,8 kWh/100 km semble très optimiste pour électrique à quatre roues motrices. Enfin, il y a le prix. Entre les lignes, Subaru nous dit qu'il oscille quelque part autour de 55 000 €. Une enveloppe avec laquelle on peut facilement s'offrir un concurrent de chez Skoda, Hyundai, Kia ou Volkswagen.

Subaru Solterra (2022) rijdend, achteraanzicht

Conclusion

Subaru semble avoir atteint son objectif, sans aucun doute. Parce que le Solterra est assez volontaire pour passer pour une vraie Subaru. Une électrique qui ne se concentre pas que sur l'efficacité mais aussi sur la sécurité et les capacités tout-terrain. Cependant, les fans de Subaru sont-ils prêts pour une électrique facturée à plus de 50 000 € ?

Subaru Solterra Prototype (2022)

  • Moteur : 2 moteurs électriques (avant + arrière)
  • Puissance : 218 ch
  • Couple : 335 Nm
  • Batterie : 71,4 kWh
  • Transmission : automatique, à rapport fixe
  • 0-100 km/h : 6,9 s
  • Vitesse maximale : 160 km/h (limitée)
  • Coffre : 464 l
  • Consommation : non-homologuée
  • Autonomie : non-homologuée
  • Prix : N.C.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Subaru Levorg : Ohé, je suis là !

Essais · Subaru

Subaru e-Boxer : Jouer la sécurité

Essais · Comparer les essais
Afficher plus