Essai: BMW M2 Competition – Plus puissante et mieux domptée

La BMW M2 faisait déjà partie des compactes qui offrent le plus de sensations. Alors quand les ingénieurs en peaufinent les réglages et consentent à lui offrir une poignée de chevaux supplémentaires, elle n'en devient que plus envoûtante.

Plus qu'une nouvelle variante de la M2, cette Competition est plutôt une évolution de cette dernière, qu'elle remplace désormais au catalogue. Et vous l'aurez compris, plus que les quelques retouches cosmétiques qui se sont concentrées sur les détails de boucliers, la forme des rétroviseurs et l'ajout de phares LED, ce sont surtout les aspects techniques qui ont changé.

Nouveau moteur

Et le changement le plus notable est évidemment l'adoption d'un tout nouveau moteur emprunté à la grande soeur M4. La cylindrée reste donc figée à 3 litres, mais ce nouveau moteur doté d'un filtre à particules permet à la M2 de répondre aux dernières normes environnementales EURO 6D-temp. Un détail probablement pour les acheteurs de ce type de machine, qui préféreront apprendre que dans l'opération, la puissance grimpe de 40 chevaux, et le couple de 50 Nm. De quoi offrir 410 chevaux et 550 Nm désormais !

Outre le surplus sensible de puissance et de sensations qu'apportent ces nouvelles valeurs, ce nouveau moteur brille surtout par sa poussée linéaire qui semble interminable. Dès les plus bas régimes, la petite M s'envole à chaque sollicitation de l'accélérateur, pas même perturbée par le passage des rapports de la boîte automatique de notre mouture (optionnelle), juste suffisamment perceptibles pour avertir le conducteur que sa commande sur la palette au volant a été prise en compte.

Equilibriste

L'autre grande changement, c'est l'adoption d'une barre anti-rapprochement elle-aussi calquée sur ce que propose la M4. Le train avant s'en trouve encore plus incisif, toujours contrôlé par une direction d'une précision chirurgicale qui permet de poser le train avant exactement où on le désire. Le plaisir est donc terriblement intense sur notre parcours d'essai où s'enchaînent sans discontinuer virages rapides, épingles et changements d'appuis. D'autant qu'on est mis en confiance par les gros freins M Sport au mordant sans faille quand vient le moment de sauter sur la pédale.

En piste

Quelques tours de piste ont fini de confirmer l'excellente impression laissée par cette M2 Competition sur route. Même avec le mode de conduite le plus « extrême » engagé – ce qui se fait désormais via des commandes au volant – avec aides à la conduite désactivées, la M2 fait montre d'une férocité certaine, doublée d'une excellente stabilité. Lorsqu'on la pousse dans ses retranchements, les limites interviennent de façon assez progressive pour permettre de vraiment jouer sans se faire peur avec l'équilibre de l'auto dans les enchaînements. Un jouet addictif assurément ! Par contre, il faudra ouvrir son portefeuille un peu plus grand pour se l'offrir, puisque le prix de base est désormais fixé à 69.950€, plus encore 3.950€ pour la boîte automatique.

BMW M2 Competition
Moteur : 6 cylindres, turbo, essence, 2.979cc
410 ch de 5.250 à 7.000 t/min
550 Nm de 2.350 à 5.200 t/min.
0 à 100 km/h : 4,2 s
Pointe : 280 km/h
Conso: 9 l/100km
CO2 : 206 g/km
Prix : 66.950 €

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus