Rapport: Audi R7 – On peut rêver…

En dévoilant l’étude Sportback Concept début 2009, Audia levé le voile sur un luxueux projet de berline aux allures de coupé; en effet, selon toute vraisemblance, la future A7 devrait arriver sur le marché courant 2010.

Tout droit sortie de l’imagination du designer français Gabriel Rhabi, cette vision est devenue réalité au travers d’un contre-projet animé d’un esprit résolument sportif. En toute logique, ce véhicule pixélisé, purement virtuel, a été baptisé R7.
Même en y regardant de près, la R7 passe aisément pour un authentique bolide de verre et d’acier; pourtant, «en réalité», elle n'existe que dans l'univers virtuel sur lequel ouvre tout écran d’ordinateur. Le réalisme de ce véhicule virtuel ne s’arrête pas au graphisme! Il se défend extrêmement bien sur le plan du design également: en effet, pas une seconde les trouvailles novatrices qui s’offrent à nos yeux éblouis ne risquent de passer pour les délires exubérants d’un fondu de Photoshop atteint de folie des grandeurs! Au contraire, c’est d’une main très sûre que Gabriel Rhabi a mêlé entre eux divers éléments de design empruntés à quelques-uns des modèles de la gamme Audi. C’est ainsi qu’on retrouve dans le design de la R7 des touches évocatrices de l'A5, de l’A6ou de la TT (target=undefined).

Ces dernières années, Audi a fait rimer tradition et innovation en intégrant systématiquement à ses études de remarquables variantes de son impressionnante calandre à cadre unique. À cela viennent s’ajouter des phares high-tech au design attractif; le tout confère à l’avant de la R7, qui fait la part belle à l'équilibre, à la proportion et à la robustesse, une présence saisissante.

Les feux arrière de la 911

De profil, la quatre portes est tout aussi impressionnante. Notons également que l’élégance n'est pas en reste dans le design de la R7, grâce entre autres au tombé écourté de sa ligne de toit de style coupé. Les feux arrière eux-mêmes – empruntés à la Porsche 911 (target=undefined), en réalité – viennent parfaire l’arrondi tout en harmonie d’un modèle sans la moindre fausse note.

Côté motorisation de la R7, Audi aurait l'embarras du choix! Plusieurs options engageantes seraient envisageables, parmi lesquelles le V12 diesel de la Q7, dont le couple de 1000 newtons-mètres s'accorderait idéalement à la silhouette virile de la R7. Toutefois, le rêve s’arrête là: jamais Audi ne commercialisera ce modèle. Pour s'en consoler, reste aux aficionados à attendre la mise sur le marché de l'A7, prévue pour 2010. (mh)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus