Reportage: Volvo 850 – 25 ans de passion pour les angles

Il y a 25 ans, Volvo présenta un nouveau modèle. A la surprise de… personne, il arborait des formes anguleuses. Mais avec un moteur 5 cylindres et un pont arrière multilink, il était plutôt innovant pour son époque.

Et ensuite, Volvo fit exploser son image un peu barbante en envoyant le break 850 sur les circuits. C'est en 1991 à Göteborg que le monde a découvert la 850. Le projet de développer des Volvo un peu moins encombrantes avait été imaginé dès la fin des années 70 et conduisit à la naissance de deux modèles compacts: la série 400 produite aux Pays-Bas, et la 850. Cette dernière était assemblée dans l'usine Volvo de Gand, en Belgique, mais fut aussi produite plus tard en Suède.

Rouge pour la GLT

25 ans plus tard, nous avons réuni trois 850. Thierry Pichot du Plessis travaille pour un concessionnaire Volvo et un jour de 2013, on lui proposa une 850 GLT rouge. "Avec le vieillissement de la peinture, elle était plutôt rose, en fait", raconte-t-il. "A l'époque, j'ai vendu ma 480 Coupé pour l'acheter et je l'ai utilisée quotidiennement pendant deux ans."

La 850 GLT rouge est spéciale. "C'est l'un des tout premiers exemplaires de production, année 1991. Contrairement à la GLE, la GLT a un moteur 5 cylindres 2.5 de 170 ch. Aujourd'hui elle a été repeinte, elle a passé le contrôle technique haut la main et elle ne me quittera plus jamais. Le son du 5 cylindres, la conduite fluide… Pour moi, la 850 est la Volvo Number One." Au Pays-Bas – où cette GLT réside – on a donné à la 850 le surnom affectueux de "Roffel" (rouleau) en raison du son du moteur.

Jaune pour la T-5R

Volvo greffa ensuite un turbo à une version 2.3 litres de son 5 cylindres. Ce T5 de 225 ch avait une réputation de loup déguisé en agneau. Et avec la T-5R, le déguisement était jeté aux orties. Volvo la présenta en 1994 au Salon de Genève, en une teinte jaune éclatante, flanquée d'un spoiler et chaussée de jantes 5 bâtons Titane. Avec un peu d'aide de la part de Porsche, on avait porté le moteur turbo à 240 ch et 330 Nm… en overboost. La voiture tuait le 0-100 en 6,9 secondes et pointait à 249 km/h.

"Elle dormait sous une bâche chez son précédent propriétaire. Il voulait la vendre, mais à n'importe qui", explique Gaël Vanhuynegem, encyclopédie Volvo vivante et propriétaire de plusieurs Volvo, dont cette T-5R automatique arborant le fameux Cream Yellow. L'une des 2.500 voitures à avoir reçu cette couleur. "C'est aussi l'un des seuls 25 exemplaires ayant été immatriculés en Belgique. C'est une voiture qui a été produite à l'usine belge de Gand et qui n'a jamais quitté le pays. Honnêtement, j'ai hésité à l'acheter mais finalement: ce son, cette expérience… On l'entend arriver de loin."

De par sa production limitée – 2500 exemplaires jaune, autant de noirs et 2.000 verts – cette voiture est aujourd'hui très recherchée par les collectionneurs.

Vert pour la R

La 850R succéda à la T

De nos jours, la 850 est devenue un youngtimer très attractif. Les prix restent raisonnables, et son moteur est indestructible. C'est un morceau important et encore accessible de l'histoire de Volvo, que nous vous recommandons chaudement.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus