Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Porsche 718 Cayman GT4 RS : les bons gènes

Porsche avait déjà une Cayman 718 GT4 au catalogue, mais elle ajoute désormais une version GT4 RS. Un nom plus long signifie-t-il aussi plus de plaisir ?

Pro

Points forts

  • Performances fulgurantes
  • Son addictif
  • Aérodynamique fonctionnelle
Contra

Points faibles

  • Prix élevé
  • Moins facile au quotidien
  • Image de la Cayman

Lorsque Porsche dévoile la première Cayman en 2005, les avis sont – pour être gentil - partagés. En effet, presque chaque fois que Stuttgart ose construire quelque chose qui n'est pas une 911, le résultat est accueilli avec quelques froncements de sourcils. Depuis lors, la Cayman s'est efforcée de prouver qu'une Porsche n'a pas besoin d'être une 911 pour être amusante et cette lutte atteint aujourd'hui son apogée.

Porsche 718 Cayman GT4 RS (2022) statisch, vooraanzicht

Gonflette

En effet, Porsche a développé la reine de toutes les Cayman et elle se présente sous la forme de cette 718 Cayman GT4 RS. Il s'agit bien sûr d'un modèle qui reprend les principes de la GT4 normale, mais en y ajoutant une sauce encore plus épicée. Ainsi, cette Cayman arbore également la très discutée silhouette à moteur central, complétée par une somptueuse collection de spoilers et d'aérations. Ces éléments ressortent encore plus avec le pack Weissach, qui, outre les prises d'air et le capot, ajoute de nombreuses pièces en fibre de carbone.

Tout cela ressemble probablement à de la gonflette inutile, mais croyez-nous : ce n'est pas le cas. La GT4 RS reçoit non seulement une lame réglable manuellement sous le pare-chocs avant, mais aussi un énorme aileron col-de-cygne à l'arrière qui donne déjà le premier indice des gènes de cette sportive. Les sorties d'air situées dans les passages de roue permettent une meilleure gestion du flux d’air. Le fait que les vitres latérales arrière soient remplacées par deux énormes prises d'air n'est pas pour attiser la claustrophobie. Elles apportent du souffle supplémentaire au moteur et ne font rien pour dissimuler d’où vient la bête dormant à l’arrière.

Porsche 718 Cayman GT4 RS (2022) statisch, achteraanzicht

Chaque seconde compte

On a déjà mentionné ce spoiler reconnaissable, mais le moteur est lui aussi presque identique à celui de l'une des Porsche les plus célèbres : la 911 GT3. Ainsi, entre l'habitacle et l'essieu arrière, on trouve un 6-cylindres boxer de 4,0 litres qui parvient envoyer 500 ch et 450 Nm de couple vers les roues arrière sans aucune pressurisation. Cependant, les connaisseurs noteront que le bloc de la 718 est plus faible de 10 ch comparé à la 911 GT3. Porsche souligne que l'échappement de cette sportive à moteur central est naturellement un peu plus long que celui de la 911 et que ces 10 ch sont resté coincés quelque part.

À propos, les 500 ch restants passent toujours par une boîte à double embrayage PDK à sept rapports, tandis que la GT4 normale est également disponible avec une boîte manuelle. Porsche ne la propose pas ici car la version RS vise résolument les meilleures performances. Avec la boîte manuelle, par exemple, la GT4 normale perd une demi-seconde pour atteindre les 100 km/h et c’est une demi-seconde de trop pour une voiture portant le logo RS. La boîte de vitesses PDK n'est d'ailleurs pas simplement copiée à l'identique de la GT4 normale, puisque Porsche a raccourci les rapports. Cela aussi devrait profiter à une accélération plus forte, et le résultat vaut la peine d'être noté. En effet, cette GT4 RS atteint les 100 km/h en 3,4 secondes, soit une demi-seconde de moins que la GT4 normale avec PDK.

Porsche 718 Cayman GT4 RS (2022) dashboard

Jusqu’au rupteur

Cela peut paraître étrange, mais ces rapports plus courts impactent moins notre permis de conduire. Eh oui, dans la GT4 conventionnelle, on atteint déjà les 140 km/h en fond de deuxième à 8 000 tr/min. Sur la GT4 RS, le rupteur est encore plus haut, à 9 000 tr/min, mais les rapports plus courts font que la fin de la deuxième arrive à 110/120 km/h.

On peut se demander qui va aller au bout de la zone rouge mais la réponse est facile : « nous…au volant d’une Porsche 718 Cayman GT4 RS ! » Après tout, le son du boxer est plus addictif que la caféine, la nicotine et toutes les autres substances imaginables combinées.

Porsche 718 Cayman GT4 RS (2022) interieur

Pourtant, ce n'est pas parce qu’on peut atteindre cette extase sans enfreindre la loi que la GT4 RS est douce comme un agneau. Cette Porsche produit tant d’accroche qu'elle en devient effrayante - du moins si on décide de repousser les limites. Sur route sèche, d'ailleurs, ces limites sont bien au-delà de notre capacité d'auto-préservation. Après quelques virages rapides, c’est l’estomac qui lâchera avant les Michelin Pilot Sport Cup. C’est bien évidemment dû à tout ce travail aérodynamique, car si la lame et l'aileron ont été réglés par quelqu'un qui s’y connaît, ils donnent à cette GT4 RS jusqu'à 25% d'appui supplémentaire par rapport à une GT4 normale.

Porsche 718 Cayman GT4 RS (2022) rijdend, vooraanzicht

Entre GT3 et GT4

Bien sûr, il faut être prêt à payer mettre la main au portefeuille. Après tout, 25 % d'appui supplémentaire, c’est 25 % plus cher. Par exemple, la Cayman GT4 ordinaire coûte déjà au moins 108 441,65 € (France : 105 332 €) mais la version GT4 RS s’affiche à 157 620,65 € (France : 147 375 €). C'est beaucoup plus, surtout quand on sait qu’il faudra encore puiser dans ses poches pour quelques couleurs et options. Un exemple ? Notre GT4 RS d'essai affichait un prix faramineux de 204 296,40 €, soit une petite maison.

Cependant, cet équilibre s'inverse complètement quand on compare la 718 Cayman GT4 RS non pas simplement à sa sœur, mais à la 911 GT3. En effet, cette dernière coûte 190 893,23 € (France : 182 167 €), tout en offrant essentiellement le même chef-d'œuvre de moteur et des performances similaires. On pourrait dire que la seule différence est que le moteur de la 911 est placé derrière l'essieu arrière alors que la 718 opte comme toujours pour un moteur central. Cela signifie que la GT4 RS est potentiellement la meilleure arme de piste, et que même en ajoutant sa couleur préférée et le Pack Weissach à 13 754,07 € (France : 15 948 €) – oui, vraiment – on n’atteint pas la facture finale d’une 911 GT3…

Porsche 718 Cayman GT4 RS (2022) rijdend, achteraanzicht

Conclusion

On ne va pas tourner autour du pot : la Porsche 718 Cayman GT4 RS est une véritable bombe. Elle ne porte peut-être pas le logo 911 à l’arrière, mais elle concilie le meilleur de cette Porsche primitive avec tous les atouts que la plateforme 718 sait offrir. Cela n’en fait pas seulement la meilleure des Cayman ou la meilleure des GT4, mais aussi la plus chère.

Porsche 718 Cayman GT4 RS (2022)

  • Moteur : 6-cylindres boxer, 4,0 litres
  • Puissance : 500 ch
  • Couple : 450 Nm
  • Transmission : double embrayage PDK 7-rapports
  • Poids : 1,415 kg
  • 0-100 km/h : 3,4 s
  • Vitesse maximale : 315 km/h
  • Consommation : 13,2 l/100 km (WLTP)
  • CO2 : 299 g/km (WLTP)
  • Prix : 157 620,65 € (France : 147 375 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

AS24---Fiat-Panda-500-Hybrid-(12)

Essai Fiat 500 & Panda Hybrid : Bleu, c'est vert aussi

Essais · Comparer les essais
A1913040 medium

Audi RS Q3 : Rien que pour le son…

Essais · Comparer les essais
DB2019AU00703 medium

VW Passat SW GTE : Consommation réelle de… 1,7 l/100 km !

Essais · Comparer les essais
Afficher plus