Land Rover Discovery Sport : Ceci n'est pas un facelift.

A l'âge de 4 ans, le Disco Sport devrait se remettre à jour, et c'est bien un facelift qu'on semble déceler sur les images. En réalité, c'est bien plus que cela.

Nous nous demandons souvent ici ce qui définit une mise à jour ou un changement de génération, et nous venons encore de le faire avec la Zoé. Si une nouvelle génération se définit par un changement technique profond, comme une nouvelle plateforme par exemple, alors on peut le dire : le Discovery Sport change de génération après seulement 4 ans, puisqu'il adopte la plateforme inaugurée récemment par le nouveau Range Rover Evoque.

Land Rover-Discovery Sport-2020-1280-13

Mission émissions

Pourquoi si tôt ? Parce que la course au CO2 s'accélère, et la nouvelle plateforme est conçue pour l'électrification. Dans un premier temps, il s'agira d'une simple hybridation légère 48V, en série sur toute la gamme, sauf sur la version de base (diesel 150 ch, boîte manuelle, traction). Une gamme qui se compose du 4 cylindres 2.0 turbodiesel 150, 180 ou 240 ch, et du 4 cylindres 2.0 essence turbo 200 ou 250 ch, tous associés à la transmission 4x4 et à une boîte auto 9 rapports. Plus tard arriveront aussi des mécaniques 3 cylindres hybrides plug-in.

Land Rover-Discovery Sport-2020-1280-19

Techno mais pas trop

Cette nouvelle plateforme permet également au Discovery Sport de faire une mise à jour technologique. On citera le tableau de bord entièrement digital, le rétroviseur intérieur "virtuel" (le miroir devient écran lorsqu'on le bascule, comme on le fait avec un rétro classique pour éviter l'éblouissement), et le ClearSight Ground View, aussi appelé "capot transparent". Ce système conjugue les données des différentes caméras du véhicule pour afficher à l'écran central une image donnant l'impression de voir le sol à travers la carrosserie. Idéal pour les franchissements à l'aveugle, comme un passage de crête ? En fait non, car cette image apparaît avec un petit temps de retard. Lors des essais en tout-terrain (dignes de la marque), les gens du Land Rover Experience nous déconseillaient de nous baser sur cette image pour les exercices délicats. Bref, ce capot transparent est une belle réalisation technique, mais n'est rien de plus qu'un gadget divertissant.

Land Rover-Discovery Sport-2020-1280-5b

Land Rover évite cependant l'excès de gadgétisation, en n'utilisant par exemple pas le second écran de console qui, chez Range, remplace les commandes de climatisation et affiche d'autres choses encore. Ici, il y a l'écran principal, et un panneau de climatisation… avec une astuce quand même. Lorsqu'on presse le bouton du système Terrain Response, la molette de température du passager devient le sélecteur de mode 4x4. Simple, efficace et pas surfait : un usage judicieux de la technologie.

Land Rover-Discovery Sport-2020-1280-3f

Pas un SUV

Sur la route, le Disco Sport nous rappelle que les autres constructeurs produisent des SUV. Chez Land Rover (et Jeep), on fait des 4x4. Paradoxalement, ça vaut même pour les versions 2 roues motrices. La différence tient dans le ressenti au volant. Le Disco Sport ne cherche pas à faire croire qu'il a les caractéristiques routières d'une berline. Il prend un peu de roulis dans les virages, il a un touché de direction particulier, bref, même s'il est capable de suivre le rythme quand on conduit de façon engagée, il ne rend pas l'exercice particulièrement agréable.

Land Rover-Discovery Sport-2020-1280-28

Ceci est un véhicule très honnête, qui sait d'où il vient et qui vous le fait savoir. Et si ce n'est pas assez pour vous rappeler quel badge figure sur le capot, allez faire un tour en terrain difficile, testez le système Terrain Response, encore amélioré. Même s'il lui manque quelques centimètres de garde au sol et un réducteur de boîte, Le Discovery Sport ira là où ne vont pas… les SUV.

Le nouveau Land Rover Discovery Sport démarre à 38.100€

Land Rover-Discovery Sport-2020-1280-1a

Land Rover Discovery Sport D150 AWD
Moteur 4 cyl, turbodiesel, 1.998cc
Puissance 150ch à 4.000tr/min
Couple 380Nm de 1.750 à 2.500tr/min
0-100 km/h 11,4 secondes
Pointe 190 km/h
Conso 6,9 l/100 km
Moyenne de l'essai 8,2 l/100 km (hors séance tout-terrain)
CO2 181 g/km
Prix 43.250€

Prêt pour la prochaine étape