Passer au contenu principal
Pour cause de maintenance, AutoScout24 est accessible de manière limitée. Cela concerne quelques fonctions, comme par exemple la prise de contact avec les vendeurs, la connexion à votre compte ou la gestion de vos véhicules en vente.

Mercedes C 300 e : l’hybride qui flirte avec l’électrique

À nouvelle génération de Classe C, nouvelle version hybride rechargeable. Cette fois-ci, Mercedes met le paquet sur l’électricité en offrant à sa C 300 e une grosse batterie qui lui confère plus de 100 km d’autonomie.

Pro

Points forts

  • Autonomie électrique
  • Efficacité hybride
  • Confort
Contra

Points faibles

  • Volume coffre
  • Insonorisation moteur
  • Détails de finition

On ne doit plus vous présenter la Mercedes Classe C, tellement elle est devenue une institution dans la gamme de Stuttgart. Depuis la génération précédente, c’est d’ailleurs sa version hybride qui a pour but d’amasser les foules dans les flottes d’entreprises. Histoire de faire d’une belle histoire une success story, Mercedes met le paquet sur l’électricité dans cette nouvelle C 300 e.

Mercedes C 300 e (2022) statisch, vooraanzicht

Maturité

Depuis l’année passée, la nouvelle Classe C tente de se faire une place sur un marché, il faut le dire, en perdition au profit des SUV. Pour se donner des forces, elle va chercher l’inspiration dans la berline de Stuttgart par excellence, la Classe S. D’ailleurs, elle y puise un peu plus que de l’inspiration. La nouvelle C en reprend même la plateforme MRA 2, ce qui la fait grandir de 6 cm en longueur tandis que l’empattement gagne 2,5 cm.

Ce partage avec sa grande sœur est plus qu’évident dans l’habitacle. Alors que l’extérieur semble être une évolution du style de la génération précédente de C, l’habitacle ressemble presque à un copier-coller de la S. On y retrouve l’écran central vertical et tactile abritant le dernier système MBUX, ainsi que les mêmes commandes et le même volant. Bref, seul les buses de ventilations changent.

Mercedes C 300 e (2022) interieur

Nouveau plug-in

Mais la principale différence de cette version 300 e, c’est bien évidemment sa propulsion hybride rechargeable. Sous la peau, on découvre un tout nouvel ensemble qui associe le 4-cylindres essence turbo de 2,0 litres à un moteur électrique logé dans la boîte automatique à 9 rapports via un convertisseur de couple.

Produisant respectivement 204 et 129 ch, les deux moteurs fournissent aux roues arrière une puissance combinée de 313 ch et 550 Nm de couple. Voilà qui en fait la Classe C la plus puissante de la gamme (outre la AMG C 43), lui permettant d’abattre le 0 à 100 km/h en 6,1 secondes.

Mercedes C 300 e (2022) statisch, achteraanzicht

Autonomie impressionnante

Comme c’est le cas pour toutes les hybrides rechargeables, la pièce maitresse de l’ensemble est bien évidemment la batterie. Après tout, c’est sa taille qui dicte l’autonomie et donc les performances « écologiques ». Mercedes semble bien l’avoir compris et a décidé de mettre le paquet. Comme pour tous ses derniers plug-in, que ce soit la S 580 e ou le GLE 350 de, la batterie est grosse, voire très grosse.

Dans cette C 300 e, vient donc se loger un accu de 25,4 kWh. C’est presque autant que certaines autos électriques d’entrée de gamme ! À grande capacité, grande autonomie : Mercedes annonce 111 km. C’est suffisant pour que cette berline plug-in présente l’une des homologations les plus faibles du segment, voire la plus faible, avec une conso moyenne de 0,6 l/100 km et des émissions de CO2 de 13 g/km. En sus, la batterie accepte la charge rapide en courant directe (DC) à 55 kW !

Mercedes C 300 e (2022) rijmodi

Autre bonne nouvelle : bien que la batterie soit (bien) plus grande qu’avant, elle est mieux dissimulée. Il n’y a donc plus de bosse maladroite dans le coffre, ce qui lui fait gagner 45 litres. Cela étant, à 360 litres au total, il est tout de même rogné par rapport aux modèles essence/diesel (455 litres).

Mercedes C 300 e (2022) rijdend, vooraanzicht

Conduite électrique

Malgré ses bonnes prestations techniques, c’est réellement sur la route que la C 300 e impressionne. Non seulement par son autonomie électrique, mais par son autonomie tout court. Ayant toujours 50 litres d’essence, on peut facilement faire plus de 700 km à son bord. Dans notre cas, la batterie s’est vidé après avoir parcouru 96 km en cycle mixte, y compris de l’autoroute.

Durant ce long parcours électrique, la C singe presque parfaitement la voiture électrique. La puissance est disponible en un instant tandis que le convertisseur de couple lisse bien les changements de rapports. Même la régénération au lever de pied se rapproche presque de la conduite une pédale. Une fois l’accu vide, le calme plat sera interrompu par un 4-cylindres rugueux et mal insonorisé. Dommage pour une berline confortable…

Mercedes C 300 e (2022) rijdend, achteraanzicht

Prix

À 58 564 € (France : 58 550 €), la nouvelle Mercedes C 300 e est loin d’être donnée, mais c’est également le cas de toute la gamme. À équipement équivalent, elle demande un supplément de 3 200 € sur une C 300 essence (indisponible en France). Par rapport à la concurrence, une BMW 330e s’affiche à 54 750 € mais offre bien moins d’autonomie, tandis qu’une Volvo S60 T8 est bien plus cher à 63 100 € (France : 65 350 €) mais également bien plus puissante (455 ch).

Conclusion

Bien que la nouvelle Classe C ne présente pas de révolution stylistique, elle cache son principal atout sous sa robe. Grâce à sa (très) grande batterie et à son autonomie électrique réelle flirtant avec les 100 km, la nouvelle Mercedes C 300 e redéfinit les termes d’utilisation d’une berline hybride rechargeable.

Mercedes-Benz C 300 e (2022)

  • Moteur : 4-cylindres en ligne, essence, 2,0 litres + moteur électrique
  • Puissance : 313 ch
  • Couple : 550 Nm
  • Transmission : automatique, 9-rapports
  • 0-100 km/h : 6,1 s
  • Vitesse maximale : 245 km/h
  • Coffre : 360 l
  • Batterie : 24,5 kWh
  • Autonomie : 111 km
  • Consommation : 0,6 l/100 km (WLTP)
  • CO2 : 13 g/km (WLTP)
  • Prix : 58 654 € (France : 58 550 €)

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Mercedes-Maybach Classe S : quand le meilleur n’est pas suffisant

Essais · Mercedes-Benz

Mercedes EQS 450+ : fahren fahren fahren auf der Autobahn

Essais · Mercedes-Benz

Mercedes C 200 d Break : charme old-school

Essais · Mercedes-Benz
Afficher plus