Passer au contenu principal
Message

Après ta connexion, tu pourras utiliser AutoScout24 de manière optimale

  • Synchronisation des favoris
  • Sauvegarder les recherches
  • Placer ton annonce

Mercedes-AMG E 63 S 4MATIC+ : le monstre de l'autobahn (2021)

Après avoir remis sa Classe E au goût du jour, Mercedes jette son dévolu sur la version sportive AMG. En plus d'un style amélioré, la berline super-sportive allemande gagne aussi en confort. Autoscout24 essaye la version la plus forte, la E 63 S 4MATIC+.

La Mercedes-Benz Classe E; c'est une réelle institution. Que ce soit le chauffeur de taxi allemand ou le dignitaire Européen, tout le monde connaît cette grande berline. Il en va de même pour sa version sportive, au traitement AMG. Tout comme les versions conventionnelles – que nous avons déjà essayées il y a peu - la berline sportive d'Affalterbach passe sur la table d'opération.

AS24 Mercedes voor

Ravalement de façade

Pour le vaisseau amiral de la gamme E, Mercedes a opté pour bien plus qu'un ordinaire facelift. C'est simple : cette E 63 bénéficie d'une face avant complètement différente des autres E, du pare-chocs, au capot en passant par les ailes et les optiques ! Certes, elle se distingue par sa calandre aux barres verticales, mais la berline sportive est désormais plus large de 27 mm…de chaque côté !

À l'arrière, au contraire, c'est business as usual. Les feux plus fins et au dessin horizontal sont repris de la nouvelle E et un petit spoiler prend place sur la malle histoire d'accentuer le côté sportif. Évidemment, le bouclier arrière adopte les quatre sorties d'échappement, AMG oblige !

AS24 Mercedes achter

Touche-touche

Dans l'habitacle, les nouveautés ne sautent pas aux yeux. Rien d'anormal, puisque, comme sur les E conventionnelles, elles résident principalement dans un système d'infodivertissement mis à jour (MBUX) et un nouveau volant. Sur l'AMG, ce dernier s'équipe de 6 (six !) branches et adopte des commandes tactiles aux retours haptiques.

C'est bien joli tout ça. Maintenant, essayez de l'utiliser ! Ici encore, la chasse à la nouveauté empiète sur l'ergonomie. Eh oui, impossible de faire une commande sans poser ses yeux sur le volant pour être certain de bien placer ces doigts. En plus, les molettes contrôlant le volume et la vitesse du régulateur sont mises de côté au profit de commandes tactiles. Bref, un joli cafouillage.

D'ailleurs, restons encore un peu sur ce volant. En plus de l'écriteau AMG, ce volant sport s'équipe de deux sélecteurs spécifiques relatifs à la conduite. Bien qu'ils soient tous deux plus solides qu'avant, les petits écrans qu'ils recèlent vous illuminent le visage en conduite de nuit. Cela même lorsque la luminosité est au minimum. Dommage…

AS24 Mercedes stuur

Puissance allemande

Revenons à nos moutons. Enfin, plutôt à nos chevaux, et plus particulièrement ceux cachés sous le capot. Eh oui, bien qu'elle fût mise à jour, la sportive classe affaire s'équipe toujours du fameux V8 biturbo de 4,0 litres. Il développe 571 ch dans la version de "base" et 612 ch et 850 Nm de couple pour la E 63 S. Il est toujours accouplé à une boîte auto "à embrayage multidisque humide" et à 9 rapports. Grâce à sa transmission intégrale, la grosse berline passera la barre des 100 km/h en seulement 3,5 secondes !

Tandis que le moteur n'évolue pas pour un sou, Mercedes dit avoir retravaillé le châssis afin d'accroitre le confort. À l'avant, on trouve de nouveaux silentblocs qui viennent soutenir des voies plus larges, tandis qu'à l'arrière on compte de nouveaux supports de sous-châssis. Le tout travaille en conjonction d'une nouvelle suspension pneumatique à trois chambres.

AS24 Mercedes logo

Première classe

Dès les premiers tours de roue, ces améliorations châssis se font ressentir. Alors que le carrossage du train avant fait gratter la roue extérieure, il améliore surtout la direction de cette grosse berline, ce qui augmente la confiance portée sur le train avant. En sus, les nouvelles suspensions perfectionnent le confort de la grosse bête. Certes, elle est toujours fermement suspendue, mais l'amortissement est mieux travaillé et le châssis se veut moins sec, moins cassant.

N'allez pourtant pas penser que ce monstre allemand s'est assagi. Oh non. Bien qu'AMG n'ait pas touché au moteur, la boîte se montre plus efficace à chaque changement, ce qui accroît le caractère sportif du gros V8. Ce moulin reste d'ailleurs une joie à faire chanter, que ce soit pour son impressionnant ton de baryton ou sa puissance infatigable, quel que soit le rapport choisi.

AS24 Mercedes rijdend

Verdict

Pour une simple mise à jour à mi-carrière, Mercedes n'y a pas été avec le dos de la cuillère. La Mercedes-AMG E 63 S 4MATIC+ s'offre un style spécifique et encore plus agressif, tandis que, a contrario, son châssis se prouve en même temps plus pointilleux et plus confortable. Les passagers seront reconnaissants, tandis que le conducteur sourira toujours comme un enfant de 4 ans à chaque accélération.

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Mercedes-Benz GLB 200 : familiale étoilée

Essais · Mercedes-Benz

Mercedes Classe E : confort électrifié

Essais · Mercedes-Benz

Mercedes GLC 200 Coupé : Le plaisir pour (presque) pas cher

Essais · Mercedes-Benz
Afficher plus