Maserati Spyder - Annonces auto occasion sur AutoScout24

Maserati Spyder

La tradition de la Maserati Spyder commence dans les années 60


Avec des berlines de sport et des coupés à forte motorisation, le producteur italien Maserati, partie du groupe Fiat depuis 1987, s’est créé une réputation en tant qu’un des fabricants de voitures de sport les plus éminents du pays. A partir des années 60, les modèles étaient le plus souvent nommés de manière exotique après des vents, telles les Maserati Indy ou Khamsin qui représentaient des voitures de sport progressives au niveau de la technologie et du design, et étaient en forte concurrence avec les modèles de Ferrari avant que les deux marques soient unifiées sous la direction du groupe Fiat. Or, il était rare qu’aux côtés de la Maserati Gran Turismo se trouve une version de carrosserie ouverte. C’était seulement sur la base de la Maserati Coupé 3500, ainsi que de la Mistral et de la Ghibli, que des cabriolets à deux places au logo fameux en forme de trident ont été proposés. Mais il a fallu attendre le milieu des années 1980 et la présentation de la première Maserati Spyder, pour que les cabriolets devinssent une partie intégrante de la gamme de voitures.


Une première Maserati Spyder sur la base de la Maserati bi-turbo


La conception de la première Maserati Spyder, introduite au marché en 1984, a été réalisée par le fabricant de carrosseries Zagato. Le cabriolet à deux places et toit textile basé sur les coupés de la série du milieu de gamme Maserati bi-turbo, a été introduite en 1981. La Maserati Spyder en adoptait tous les traits caractéristiques comme les formes angulaires de la carrosserie et la partie de la calandre plate avec les petits phares doubles en forme de rectangle. Les moteurs bi-turbo des classes de cylindrées entre 2,0 et 2,8 litres provenaient du coupé. En pointe, la Maserati Spyder atteignait ainsi une vitesse de plus de 250 km/h. Après une refonte de l’extérieur en 1991, le producteur proposait le petit propulseur de 2,0 litres et 180 kW (245 CV) en tant que modèle d’entrée. En 1994, la production de la première Maserati Spyder a pris fin.


La nouvelle génération de la Maserati Spyder est présentée en 2002


En 1998, Maserati avait parcouru une restructuration de la gamme des modèles et supprimé les modèles du milieu de gamme de la série Maserati bi-turbo. L’année de construction voyait alors pour la première fois depuis longtemps une voiture de sport dans la catégorie des Gran Turismo, et pour cela les italiens se limitaient d’abord à une version de carrosserie fermée. Seulement dans la deuxième génération de la Maserati 3200, introduite en 2001 sous le nom de Maserati Coupé, un cabriolet sur la base d’un Gran Turismo a été introduit dans la gamme en 2002.


La Maserati Spyder est équipée d’un moteur V8 de Ferrari


La première version moderne d’une Maserati Spyder était proposée comme cabriolet à deux places avec toit textile classique, escamotable de manière électrique en juste au-dessus de 30 secondes. Le propulseur monté dans la Maserati Spyder était celui de la Maserati Coupé également : un moteur V8 de 4,2 litres de cylindrée, issu de la production du partenaire Ferrari. Le moteur fournissait 291 kW (395 CV) au cabriolet d’une longueur de 4,30 mètres et d’un poids d’un peu plus de 1,7 tonnes. Ainsi, la Maserati Spyder faisait le sprint de zéro à cent en 5,2 secondes et atteignait une vitesse maximale de 285 km/h.


En 2004, une Maserati Spyder plus puissante complète le programme


La Maserati Spyder Gran Sport, présentée en 2004, consistait en un choix de version plus puissante à 295 kW (400 CV) pour laquelle le poids avait pu être réduit à 1680 kg grâce à l’utilisation des matériaux légers à l’intérieur, ce qui permettait une performance améliorée. Au niveau de l’extérieur, la Gran Sport se distinguait de la Maserati Spyder traditionnelle par sa calandre chromée et par son pare-chocs abaissé améliorant l’aérodynamique du cabriolet.


Un moteur V8 plus grand pour la Maserati Spyder en 2010


Avec une nouvelle apparence du front et une conception des phares plus dynamique, le successeur de la Maserati Spyder a été présenté pour l’année de construction 2010. Elle était basée sur les coupés de la série Maserati Gran Turismo, elle introduite en 2007. La voiture ouverte à deux places, commercialisée sous le nom de Maserati Gran Cabriolet, était équipée d’un moteur V8 de 4,7 litres qui pouvait faire appel à 324 kW (440 CV), ce qui lui permettait une vitesse de pointe au-dessus de 280 km/h et une accélération de zéro à cent en un peu plus de 5 secondes. Ces performances étaient alors presque identiques de celles du coupé à motorisation identique de la même série. Pour la boîte de vitesses, une boîte automatique à six rapports et quatre modes de changement était proposée.



Données techniques de Maserati Spyder

Aperçu des données techniques comme la consommation, la puissance en CH, les dimensions, le poids et la longueur

Montrer les données techniques