Maserati occasion : Toutes les annonces Maserati occasion à vendre sur AutoScout24

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

C'est à ses berlines sportives quatre portes que Maserati doit sa renommée

À la grande époque de la construction des voitures italiennes, alors que l'Italie comptait quatre constructeurs d'exception indépendants qui représentaient le design, le luxe et la puissance, le choix des modèles répondait à une stratégie de renforcement de l'image de marque. Alors que Lamborghini gagnait sa vie en construisant des tracteurs, son entreprise de construction automobile fondée en 1964 seulement devait démontrer avec ses véhicules au design agressif son intention de toujours construire les voitures de sport les plus rapides du monde. Ferrari déjà bien établi s'appuyait sur sa renommée et essaya de lancer à côté de la série 365 un modèle d'entrée de gamme bon marché comme la Dino en collaboration avec la marque Fiat. Le petit nouveau De Tomaso produisait des véhicules de course très puissants avec des moteurs américains. Le quatrième et plus ancien constructeur du pays fondé en 1914 par les cinq frères Maserati produisait les voitures de sport éponymes. Maserati représentait le véhicule typique pour la traditionnelle course Gran Turismo et la société se démarqua de ses concurrents au début des années 60 avec la voiture de sport quatre places (quattroporte en italien). Les berlines de grand tourisme quatre places de la série Maserati Quattorporte furent présentées pour la première fois en 1963 et elles ont été constamment rééditées par les différents propriétaires de la marque Maserati en tant que séries propres. Après avoir appartenu à Citroën dans les années 70, le constructeur originaire de Bologne a ensuite été vendue au concurrent De Tomaso dix ans plus tard, pour finir par la suite entre les mains du groupe Fiat en 1993.

Les coupés et cabriolets classiques de Maserati

La première Maserati pour route fut la Maserati A6 produite en petite série en 1947 et commercialisée par les Italiens en versions coupé deux places et cabriolet. Elle fut suivie à la fin des années 50 par la Maserati 3500 GT et le coupé plus puissant Maserati 5000 GT qui furent produits jusqu'au milieu des années 60. La Maserati Mistral fut introduite en 1963 pour succéder à la série GT. Vendue comme coupé et cabriolet 2+2 places, elle lança la tradition chez Maserati de nommer les modèles d’après les noms de vents.

Les Maserati à l’ère des vents

Pour remplacer la Sebring, le constructeur présenta en 1966 son nouveau modèle de pointe équipé d'un moteur V8, la Maserati Ghibli. Produite en versions coupé et cabriolet jusqu'en 1973, elle fut suivie du coupé Maserati Khamsin de 1973 à 1982 qui présentait, avec son avant anguleux et ses phares escamotables, les caractéristiques typiques des voitures de sport des années 70. La Maserati Bora (1972-1978) et le modèle dérivé, la Maserati Merak (1973-1982) furent les premiers modèles avec un moteur central du constructeur produits uniquement en version coupé. En plus des modèles nommés selon les vents, Maserati construisit les coupés Maserati Indy (1969-1975) et Maserati Kyalami (1976-1983) baptisés d'après des circuits de course.

L'époque des Maserati biturbo

Dans la période De Tomaso, le nouveau propriétaire du constructeur de véhicules de sport en crise concentra entièrement le développement de Maserati sur la technique biturbo. Les modèles de prestige Maserati Karif (1988-1992) et Maserati Shamal (1989-1996) complétèrent ainsi la gamme en version coupé. La première Maserati décapotable depuis des décennies fut, quant à elle, lancée sous le nom de Maserati Spyder. Pour étendre les parts de marché du constructeur, la gamme de la marque fut en outre élargie vers le bas. Pour la première fois, de petites berlines sportives de catégorie moyenne furent intégrées dans la gamme avec les Maserati biturbo des séries 200 et 400.

Les nouveaux modèles en série de Maserati

Tandis que la stratégie des biturbo de catégorie moyenne s'avéra être un échec, le nouveau propriétaire Fiat en pleine croissance depuis les années 90 parvint à renouer avec l'ancien succès de Maserati. La cinquième génération de la classique Maserati Quattroporte fut lancée en 2008 avec un équipement entièrement neuf. Fiat renoua avec la tradition du coupé grâce aux modèles 3200 GT (1998-2001) et au sobre Maserati Coupé. Depuis 2007, l'entreprise commercialise cette série sous le nom Maserati Gran Turismo. Le modèle ouvert inspiré de cette série fut d'abord commercialisé sous le nom de Maserati Spyder (2001-2007) puis sous le nom Maserati Gran Cabrio.

Mehr anzeigen