Essai: Volkswagen Scirocco R – R comme Rage

Scirocco, Corrado et avant ça Karmann Ghia, autant de noms qui ont laissé des beaux souvenirs aux connaisseurs. Lorsque la Scirocco a fait son retour avec son look râblé, musclé, proche du sol, on s'est tous léché les babines...

et senti ce petit goût désagréable typique d'une époque de "tout au diesel". Heureusement, on pouvait compter sur Volkswagen pour, tôt ou tard, greffer un de ces moteurs survitaminés dont ils ont le secret.

Annoncer la couleur

Et pour bien faire comprendre au monde ce que le R cache, Volkswagena aussi rhabillé la voiture. Caisse surbaissée de 10mm, bouclier avant vorace, jantes 18, jupes latérales, bouclier arrière avec look diffuseur et double sortie de pot, cadrans au traitement sportif avec aiguillées bleues… Garée le long d'un trottoir, la SciroccoR fait impression sans trop loucher vers le Tuning. Du beau travail.

Tout à l'avant

Le génial 2.0 TFSi qui propulse la Scirocco R est ici dans sa version 265 ch! Dans la maison, seules les GolfR et Audi TT (target=undefined)-S font mieux – 270 et 272 ch – mais avec une transmission intégrale. La Scirocco R doit en effet faire passer toute sa cavalerie par le seul train avant. A défaut d'un véritable autobloquant comme on en trouve sur une Megane RS (sa plus directe rivale), la VW reçoit le XDS: un système électronique plutôt que mécanique, qui utilise l'anti-patinage et freine la roue en perte de motricité.

En ligne droite (lorsqu'on veut s'essayer au 0-100 en 6 secondes, ou aller chercher les 250 km/h par exemple), aucun problème. La voiture est catapultée droit devant, imperturbable, et pas un petit effet de couple n'est renvoyé à travers la direction. C'est donc l'âme en paix qu'on enchaine les 6 rapports de la boîte manuelle (DSG 6 en option, 1 500€) parfaitement étagés, tout en écoutant les modulations rageuses de l'échappement. Miam, miam.

Coupé dans l'élan

C'est lorsqu'on attaque un parcours sinueux le couteau dans les dents que les choses se corsent un peu. L'équilibre de la voiture n'est absolument pas en cause. Pas plus que les suspensions pilotées de notre modèle de test. Coup de chapeau à ces dernières d'ailleurs.

Même en mode Sport, le confort est meilleur que ce qu'on attendrait d'une voiture si proche du sol, chaussée en 18'' avec gommes profil 40. Mais surtout, la sensation de réactivité est encore accrue et les courbes rapides sont ultra excitantes. Sauf que… lorsqu'on remet la sauce en sortie de virage un peu plus serré et que le moteur/boule de nerfs envoie ses 350 Nm (dès 2 500 tours), le XDS s'affole. Ce qui gâche un peu le plaisir procuré par un 2.0 TFSI décidément jouissif. Cela dit, la faute en revient peut-être aux pneus hiver qui ne devaient pas être au top de leurs capacités en ce début de printemps et avec 20° dehors.

Nous devrions reprogrammer un essai de la Scirocco R, avec des gommes normales. Gourmandise? Non! Pure conscience professionnelle, bien sûr.

Budget

La Scirocco R boîte manuelle démarre à 33 990€. Et pour ce prix, l'équipement est plutôt complet (ordinateur de bord, clim automatique, sièges chauffants, 4 airbags…). Volkswagen annonce 8,1l/100 km en moyenne pour 189g de CO2. Optimiste? Pas sûr, puisque la conso en ville annoncé est de 11,3l et que votre serviteur, avec quelques techniques de conduite Eco, est resté sous les 10l. Bonne surprise!

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

Actualité auto

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Actualité auto

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Actualité auto
Afficher plus