Prise de contact: Volkswagen Golf GTD – Chameau de course

Depuis 31 ans, le Golf GTI a son pendant diesel sous le nom de GTD. Cette septième génération ne déroge pas à la règle et prouve une nouvelle fois avec brio que mazout et dynamisme sont loin d'être incompatibles.

Plus que jamais, cette Golf GTD confirme son statut de sportive diesel. Sa présentation s'affirme et ose même quelques originalités en venant se calquer sur celle de sa soeur au sans-plomb, la GTI. On retrouve donc un bouclier plus aéré dotés de petites "lamelles" autour des antibrouillard à l’avant, et la présence d'un diffuseur arrière qui surmonte le double embout d'échappement. Mais la GTD soigne aussi le détail, avec notamment des feux arrière à leds barrés d'un bandeau argenté qui lui confèrent une nouvelle signature visuelle.

Chic et sport

Dans l'habitacle, on retrouve avec bonheur la sellerie à motifs écossais singeant celle qui était proposée sur la première génération de GTI. Elle s'accompagne même d'un levier de vitesse en forme de balle de golf, autre clin d'oeil à son aînée. Une ambiance cossue mais chic dont le ciel de toit en tissu noir vient apporter la touche finale. Avec le même bonheur, on retrouve la qualité de l'habitacle au meilleur niveau du segment, tout comme l'équipement, riche de série du dispositif anticollision.

Musique électronique

En optant pour une GTD, il serait dommage de se priver du pack Sport & Sound. Ce dernier enrichit l'expérience de conduite d'une direction programmable, de réglages plus sportifs et d'un activateur sonore électronique qui agit sur la musicalité de l'échappement en fonction du mode de conduite choisi. Et sans tenter de faire passer la motorisation de l'auto pour ce qu'elle n'est pas, cet artifice se révèle plutôt efficace en rendant la sonorité de l'auto plus pleine et plus rauque en optant pour le mode sport.

4,7l/100km !

184 chevaux et 380Nm, telles sont les valeurs du nouveau moteur 2.0 TDI qui ronronne sous le capot. Certes ce ne sont pas celles d'une GTI, mais les performances n'en sont pourtant pas loin: le 0 à 100 km/h est expédié en 7,5 secondes; la vitesse de pointe culmine à 230km/h.

Mais surtout, l'auto affiche une consommation insolente en regard de sa puissance: 4,2 l/100 km, soit 109gr CO2/km! Et dans la pratique? Nous sommes parvenus à un honorable 4,7 l/100 km sur un parcours certes roulant, mais parsemé de traversées d'agglomérations.

Sportive au long cours

Au volant, pas de doute, on est bien au volant d'un diesel. Comprenez que la poussée est parfaitement linéaire dès 1.300tr/min, valeur à laquelle le couple maximale est atteint et ne s'essouffle qu'à l'approche des 5.000tr/min! La direction paramétrable se montre ferme et précise, mais ne renvoie pas beaucoup d'information au conducteur. Qu'importe, l'auto s'inscrit sans broncher dans les courbes et offre un réel sentiment de facilité et, mieux, de sécurité. Mais la GTD peut également s'envisager comme une GT de poche mazoutée, capable d'avaler les kilomètres sans la moindre fatigue grâce à son confort et son insonorisation dignes du segment supérieur, tout en étant sûr de toujours en avoir "sous la pédale" en cas de besoin. Bref, il faudra vraiment faire la fine bouche pour ne pas aimer cette nouvelle génération, et les puristes pourront tout juste lui reproche un manque de sensations de conduite "pures".

Retrouvez toutes les nouveautés de la marque VW

Trouvez une VW Golf GTD d' occasion parmi des milliers de véhicules de seconde main

Découvrez un aperçu du modèle VW Golf GTD ainsi qu'une sélection d' occasion

Prêt pour la prochaine étape

Tous les articles

Salon de Francfort : le début de la fin ?

De Tomaso P72 : Ressusciter avec style

Mini Cooper SE : 200 kilomètres

Afficher plus