Acheter une Porsche Targa sur AutoScout24.fr

Trouvez le véhicule souhaité

Offres correspondant à votre recherche

Offres correspondant à votre recherche

Du moment que les formes sont justes, un produit se suffit à lui-même. Nul besoin d’y ajouter des fioritures. Tels étaient les mots de Ferdinand Alexandre Porsche, créateur de la célèbre 911, et qui se suffisent donc à eux-mêmes pour comprendre le phénomène Targa, qui fait briller chaque modèle de la marque germanique d'un fragment de prestige supplémentaire. La Porsche Targa, née dans la légende, est devenue une tradition perpétuée jusqu'à aujourd'hui ; elle est de ces formats de véhicule uniques, qui appartiennent à leur concepteur. Très prisée sur le marché du véhicule d'occasion, cette variante a tout du mythe.

Aux origines de la Targa : des compétitions et des victoires

De 1906 à 1977 eut lieu chaque année, sur les routes sinueuses et accidentées de Sicile, une incroyable compétition sur un circuit allant de 70 à 150 kilomètres de longueur selon les années. Redoutable et redoutée, cette course s'inscrit dans la légende autant que les 24h du Mans, les 1000 kms du Monza ou encore la célèbre Nordschleife. La complexité de la piste et le péril dans lequel s'engage chaque coureur sont tels que la compétition est déclassée du championnat du monde depuis 1973, pour cesser définitivement en 1978 suite à la sortie d'un véhicule emportant la vie d'un groupe de spectateurs. Pourtant, ce mythe, Porsche l'a vaincu, et ce 11 fois au total. Ainsi, combattant la légende, la marque est elle-même devenue légende. Elle se devait d'inscrire cette gloire dans la postérité.

Une silhouette reconnaissable entre mille

L'occasion fut saisie lorsque la Porsche 911 fut commercialisée à partir de 1963, et devint de par son prestige grandissant le modèle emblématique de la firme. Connaissant un très vif succès, elle est déclinée en une grande multiplicité de versions, dont une très particulière, qui marquera durablement les esprits autant que l'histoire de l'esthétique automobile. Il s'agit de la version Targa, sortie en 1966, possédant un toit démontable sur un ensemble surmonté d'un arceau fixe et doté à l'arrière d'une sorte de bulle de verre. Probablement inspiré de la Toyota Sport 800 ou de la Triumph TR4, ce format connaîtra une très vive réputation et sera l'impulsion d'un nouveau style de cabriolet, la carrosserie Targa, qui devient une marque déposée et dote une grande variété de véhicules de prestiges neufs ou d’occasion comme la Ferrari 328 GTS, la Lamborghini Miura ou encore tous les modèles de Koenigsegg.

La Porsche Targa, gloire passée et prestige actuel

Bien sûr, parmi les véhicules d'occasion, ce sont les modèles Targa classiques qui suscitent la plus forte convoitise des passionnés. La première déclinaison du genre, celle de 1966, sera suivie par celle utilisée pour la 911 série G jusqu'en 1982, et constitue la seule version à toit ouvert de toute sa génération. Après une interruption au profit de la sortie d'un cabriolet à part entière, la saga reprendra dans les années 1990 avec la Porsche 964, qui reçoit des déclinaisons désormais quasi rituelles chez le constructeur allemand : Carrera, Cabriolet, Targa. S'il est vrai que cette génération a connu un succès mitigé, puisque considérée comme une transition de la 991 Classic à la 993, sa variante Targa connaît tout de même un succès certain, aux États-Unis notamment, et totalise 250 chevaux pour un 0 à 100 km/h en 5,7 secondes. Le format montre, par sa popularité constante et son succès, qu’il est souvent préféré aux cabriolets standards du fait de sa capacité à brasser beaucoup moins d'air que ces derniers.

Le Targa Porsche aujourd'hui

La Targa habille par la suite les Porsche 993, que d'aucuns considèrent comme étant les toutes dernières véritables 911. Le format plaît aux passionnés, par sa capacité à se montrer moderne, voire innovant : en effet, ce modèle offre une verrière électrique glissant sous la lunette, ce qui plaît grandement aux amateurs du genre. Le format Targa de chez Porsche est aujourd'hui devenu intemporel, en ce qu'il a la capacité de se fondre parfaitement dans l'esthétique moderne des voitures. On connaît aujourd'hui deux versions du genre : la 911 Targa 4 et la 4S, respectivement dotées du même moteur que la Carrera et la Carrera S, deux modèles puisant eux aussi leur origine dans la légende car remontant aux 911 classiques. Disposant d'une verrière arrière escamotable comme n'importe quel cabriolet type CC, la voiture se voit habillée d'un arceau métallique qui, avec la bulle arrière (qui n'en est plus vraiment une), provoque cependant un alourdissement de l'automobile. Mais cela n'altère pas franchement les performances, qui ne se réduisent que d'un dixième par rapport au 993 Cabriolet. Ainsi, la Targa 4 développe 350 chevaux pour un 3,4 litres, contre 400 chevaux pour le 3,8 litres de la 4S. Enfin, une nouveauté s’est logée dans le toit, qui n'est plus un élément mécanique rétractable mais une simple capote en toile.

En occasion, la Porsche Targa fait toujours rêver

Qu'importe l'appartenance du modèle aux versions Classic ou modernes de la Porsche 911, le format Targa a toujours connu des passionnés pour perpétuer le genre. Par cette ligne singulière, la marque allemande appuie sa personnalité esthétique dans un ensemble léger et sportif, symbole de puissance et d'évasion. La Targa recèle indéniablement cette ambition stylistique qui veut pousser les modèles qu'elle habille vers cet esprit de compétition, de prestige et de tradition, comme un appel continuel aux riches heures du sport automobile.