La dragline: Un puissant instrument de terrassement

Une dragline, ou pelle à benne traînante selon les recommandations de certaines instances de la francophonie, est une machine de chantier permettant d'extraire de gros volumes de matériaux meubles. Elle est constituée d'un corps principal où se trouve notamment la cabine de l'opérateur et d'où part une grue plus ou moins longue. À cette grue pend un câble au bout duquel un godet racle le sol pour en extirper les éléments meubles. En fait, une multitude de câbles permettent de mouvoir le godet, dont les câbles de traction horizontaux animés par un treuil. Le corps de la dragline peut lui aussi pivoter et se déplacer, notamment sur des chenilles. Ces différents mouvements font de la dragline, du moins lorsqu'un manipulateur habile est aux commandes, un outil souple et infiniment adaptable en dépit de ses dimensions parfois très imposantes.


Des machines parmi les plus grosses jamais construites sur les chantiers

Les draglines les plus imposantes sont celles utilisées sur les mines à ciel ouvert. Elles sont alors montées sur le site, leur poids, souvent proche de 8 000 tonnes, ne leur permettant guère de voyager que démembrées. Des modèles plus petits sont fréquemment employés dans les travaux publics, dans les travaux de terrassement préalables à la construction d'un parking ou d'un pont par exemple. Mais même les plus modestes bénéficient d'une capacité de chargement considérable, avec un godet qui peut enlever plusieurs dizaines de mètres cubes de terre ou de sable en une seule pelletée.


Une machine inventée il y a plus d'un siècle, mais des perfectionnements récents

L'ancêtre de la dragline a été utilisé pour la première fois en 1904, lors du percement du canal de Chicago, qui connecte Grands Lacs et Mississippi. Depuis lors le principe même de la machine a peu évolué, bien que des techniques nouvelles apparues dans les années 1990 aient progressivement facilité l'emploi de cet engin aussi imposant que complexe. On assiste à une progressive automatisation des manoeuvres: les draglines les plus perfectionnées peuvent dans une certaine mesure analyser la topographie du chantier et coordonner l'action des câbles pour maximiser l'efficacité des opérations. Mais un conducteur expérimenté est toujours nécessaire pour mener à bien les tâches qui incombent à une dragline. C'est pourquoi des simulateurs de conduite, analogues aux simulateurs de vol en usage dans l'aéronautique, sont de plus en plus fréquemment employés dans le processus de formation.


Retourner en haut